TRAITEMENT NATUREL DE L'ANEVRISME DE L'AORTE ABDOMINALE

Le traitement naturel que nous vous proposons pour guérir de l'anévrisme de l'aorte abdominal, est composé de plantes médicinales dont les effets des ont été démontrés par les études et des centaines d’années d’utilisation pour traiter les problèmes d'anévrisme de l'aorte abdominal.

Disponibilité : En stock, livraison en 24h

190,00€ TTC

Qu'est ce que l'anévrisme de l'aorte abdominal?

L'aorte est le principal vaisseau sanguin du corps. Il quitte le cœur, traverse la poitrine et se dirige vers l'abdomen, où il se divise pour apporter du sang aux jambes. Un anévrisme de l'aorte abdominale (AAA) consiste en une masse remplie de sang dans une partie de l'aorte qui passe à travers l'abdomen. Au fil du temps, ce renflement dans votre aorte peut devenir faible et la force normale de la pression artérielle peut provoquer sa rupture. À son tour, cela peut entraîner une douleur intense et des saignements internes graves.

On ne sait pas exactement ce qui cause un anévrisme abdominal chez certaines personnes. Le renflement peut survenir en raison d'une certaine faiblesse de la paroi aortique où l'inflammation s'est produite. Certains médecins pensent que cette inflammation peut survenir en raison de l'obstruction des artères (athérosclérose), mais cela peut également être lié à l'hérédité, à un traumatisme ou à d'autres maladies.

Notre traitement

Le traitement naturel que nous vous proposons pour guérir de l’anévrisme est composé de tisane, dont les effets des ont été démontrés par les études et des centaines d’années d’utilisation pour traiter tous les problèmes liés à l’anévrisme. Notre remède naturel contient des plantes dont les principes actifs sont en mesure d'interrompre l'apport de sang vers la poche anévrysmale, d’empêcher le flux sanguin d'entrer dans la poche de l'anévrisme, de s’enrouler sur eux-mêmes jusqu’à boucher complètement l’anévrisme, de faire chuter le cholestérol et de normaliser la pression artérielle. Notre remède naturel a prouvé son efficacité avec des dizaines de cas résolus. Il s’agit de l’un des meilleurs remèdes naturels capables de guérir définitivement et sans effets secondaire l’anévrisme de l’aorte abdominal. C’est le meilleur traitement naturel pour guérir de l’anévrisme. Etant des produits naturels à base de plantes et d’herbes, nos tisanes n’entrainent aucun effet secondaire, que ce soit sur l’organisme ou sur la santé. Notre traitement naturel n’est pas dangereux. C’est la solution miracle pour guérir l’anévrisme sans passer par un bloc opératoire, et sans craindre des effets secondaires.

Durée du traitement

La durée du traitement naturel contre l’anévrisme de l’aorte abdominal varie de 1 à 2 mois. C’est le meilleur traitement naturel pour guérir de l’anévrisme. Notre prise en charge est individualisée. Elle variera en fonction de vos symptômes et de vos attentes.

Avis du médecin

L'anévrisme de l'aorte abdominale peut avoir des douleurs abdominales et dorsales dans la région sacrée, mais il peut ne présenter aucun symptôme du tout. Dans les deux cas, c'est une menace pour notre vie.

L'anévrisme de l'aorte abdominale fait référence à l'une des plus grandes artères qui draine le sang du cœur. L'aorte traverse la poitrine, la cavité abdominale et se bifurque en deux artères iliaques qui descendent le long des jambes. Un anévrisme survient lorsque, à un endroit donné, l'aorte augmente son diamètre de 50%, c'est-à-dire qu'elle est supérieure à 3 cm. L'anévrisme aortique peut se produire dans l'un de ses épisodes, mais le plus souvent, il est situé dans la partie surrénale.

Groupes à risque d'anévrisme de l'aorte abdominale

Statistiquement, l'anévrisme de l'aorte abdominale survient chez 60 personnes pour 100 000, ce qui est rare. Cependant, les données statistiques indiquent que jusqu'à 3 à 8 fois plus souvent, il survient chez les hommes: 3% de 60 à 65 ans, 6% de 65 à 74 ans et 9% de plus de 75 ans. Ces dernières années, l'incidence a également augmenté de façon constante, ce qui est confirmé par les examens post mortem et la détection accrue de cette maladie. Nous vivons de plus en plus longtemps, mais plus nous vieillissons, plus nous tombons malades. Nous avons également de meilleurs équipements médicaux pour détecter et diagnostiquer les anévrismes. Enfin, dans les années 1990, des antécédents familiaux d'anévrismes ont été signalés, ce qui indique la possibilité d'une transmission génétique de la tendance à cette maladie. De plus, les anévrismes aiment apparaître à plusieurs endroits. Les anévrismes communs de l'artère iliaque commune sont souvent accompagnés, par exemple, d'anévrismes aortiques. Dans 30 à 50% des cas, il s'agit également d'anévrismes bilatéraux.

Causes de l'anévrisme de l'aorte abdominale

En plus des facteurs génétiques qui n'ont pas été entièrement étudiés, d'autres causes de cette maladie sont distinguées. Les plus fréquemment mentionnés sont la dégénérescence et la faiblesse de la membrane moyenne de la paroi artérielle, qui résultent d'une hypertension chronique persistante et d'une élévation du cholestérol sanguin. On sait que le cholestérol aime s'accumuler sur les parois des artères sous forme de plaques athérosclérotiques, ce qui provoque la formation de rétrécissement dans les vaisseaux. Et cela se traduit par une nouvelle augmentation de la pression artérielle et une surcharge des parois des vaisseaux, qui, comme un ballon gonflé, commencent enfin à éclater au point le plus faible. De cette façon, le cercle hypertenseur de cholestérol se ferme.

La recherche indique également que les anévrismes sont plus fréquents chez les fumeurs, le surpoids et l'obésité, et les patients atteints de maladie pulmonaire obstructive sévère et après des crises cardiaques.

Diagnostic de l'anévrisme de l'aorte abdominale

Le nombre d'anévrismes de l'aorte abdominale diagnostiqués et opérés augmente constamment, car le dépistage échographique est de plus en plus pratiqué. Ces tests doivent être effectués chez toutes les personnes de plus de 65 ans, et dans le groupe d'âge plus jeune chez les personnes dont la famille a eu un anévrisme aortique et chez les patients souffrant de maux de dos ou de dos atypiques qui ont été exclus des changements dégénératifs.

La recherche scientifique sur la survenue de prédispositions familiales et génétiques vise à développer des tests de laboratoire pour identifier les candidats présumés susceptibles de développer un anévrisme. Cependant, aucune norme n'a encore été développée pour permettre un diagnostic facile et clair des anévrismes. La raison en est, entre autres différentes variétés, qui - selon le lieu d'origine, la taille et le type - peuvent donner des symptômes très différents ou ne pas gêner.

Donc, si le patient dit qu'il détecte une tumeur pulsatoire dans son abdomen, son estomac et son dos sont douloureux dans la région sacrée, alors le médecin a le droit de suspecter un anévrisme de l'aorte abdominale.

En général, en raison des symptômes, les anévrismes sont divisés en asymptomatique, symptomatique et rupture. En raison de la genèse, de la structure et de la fréquence d'apparition, d'autres types d'anévrismes sont également distingués, par exemple les anévrismes disséquants, inflammatoires, embolisants, vrais et infectés.

Une caractéristique de la dissection de l'anévrisme est la dissection de l'aorte, qui crée deux canaux de circulation sanguine qui communiquent entre eux. Le canal produit est situé dans la partie externe de la membrane moyenne et a une paroi externe mince sujette à la rupture. Si la dissection est chronique - elle se forme lentement et donne au patient le temps de réagir. S'il est tranchant - il survient soudainement et menace la vie du patient. Ensuite, plus tôt le patient trouve de l'aide médicale, plus il a de chances de le sauver. Les statistiques montrent que la mortalité augmente de 1 à 2% toutes les heures suivantes chez les personnes non traitées. C'est pourquoi les normes américaines exigent que le délai entre le diagnostic et le traitement soit fermé en 30 minutes. Malheureusement, nous sommes loin de ces normes en Pologne. Même si l'ambulance y arrive,

Fissures dangereuses

En ce qui concerne la rupture d'un anévrisme, chaque scénario de cette situation est dangereux. Cependant, plusieurs variantes sont possibles.

Et donc: si la membrane aortique interne se rompt, le sang se faufilera dans la membrane moyenne, cassera une autre membrane et sortira dans l'espace rétropéritonéal, ou il creusera un nouveau canal dans la membrane interne, reviendra à l'intérieur du vaisseau et coulera en harmonie avec la physiologie du corps, ou entrer dans le péritoine.

Dans le premier cas, il y a une chance de sauver la vie du patient grâce au phénomène d'autotamponade au site de la rupture, qui se produit lorsque la pression dans l'espace rétropéritonéal étroit dépasse la pression dans l'aorte. Un symptôme typique de la rupture d'un anévrisme rétropéritonéal est l'hématome scrotal et / ou autour de l'anus. Une telle rupture peut persister plusieurs jours ou semaines avant le prochain saignement. Cela donne au patient le temps d'obtenir des soins médicaux. Le plus souvent, cependant, la deuxième hémorragie survient après quelques ou plusieurs heures, c'est pourquoi chaque patient doit immédiatement se rendre à l'hôpital lorsqu'il remarque des hématomes autour de l'anus ou du scrotum.

Si une circulation sanguine supplémentaire se développe à l'intérieur de l'aorte, un hématome intra-muros se forme entre les membranes stratifiées, ce qui est dangereux pour la vie du patient, bien que, apparemment, rien ne se soit produit car le sang est retourné à l'intérieur du vaisseau.

Le pire, c'est quand l'anévrisme pénètre dans la cavité péritonéale. Il y a alors de fortes douleurs abdominales et des symptômes de choc hémorragique qui augmentent rapidement, ce qui ne donne pratiquement pas le temps au patient d'appeler à l'aide. C'est alors que la mort survient souvent lorsque le patient est transporté à l'hôpital.

Il existe d'autres façons plus rares de perforer l'anévrisme. Elle peut se rompre, par exemple dans le duodénum (saignement gastro-intestinal) ou dans la veine cave inférieure, ce qui donne des symptômes non spécifiques: douleur abdominale, gonflement du scrotum et des membres inférieurs avec ecchymose de la peau, élargissement des veines superficielles de l'abdomen et des membres inférieurs, saignement rarement du rectum et hématurie.

Les types les plus courants d'anévrisme de l'aorte abdominale

Anévrisme asymptomatique

Il ne donne pas de symptômes caractéristiques. Parfois, les patients rapportent une sensation de satiété après avoir mangé un repas ou des douleurs abdominales difficiles à localiser.

Anévrisme symptomatique

Il provoque le plus souvent des douleurs dans la région sacro-lombaire (imitant souvent la sciatique), le bas de l'abdomen, irradie vers les cuisses, la vessie, le périnée et les testicules. Lorsqu'il atteint de grandes tailles, un œdème d'un ou des deux membres, ainsi qu'une protéinurie et une hématurie apparaissent. 20% des patients perdent du poids. Un anévrisme de 5 cm peut être détecté dans 80% des cas par palpation de l'abdomen.

Anévrisme fissuré

La probabilité de perforation d'un anévrisme augmente avec son diamètre. Ceux dont le diamètre peut atteindre 5 cm se brisent chez 5 à 23% des patients, plus de 7 cm - dans 60 à 80% des cas en un an. Il se manifeste par une douleur soudaine dans la région lombaire irradiant vers le bas-ventre et le périnée. Une hémorragie interne et un choc apparaissent. Un symptôme typique de la rupture d'un anévrisme rétropéritonéal est un hématome scrotal et / ou autour de l'anus apparaissant plusieurs heures après la rupture.

anevrisme de l'aorte solution naturelle medecine naturelle de l'anévrisme