Traitement naturel contre le vih sida

Traitement naturel contre le vih sida. Remède très efficace inspiré de la combinaison du jatropha rouge et du manioc. Il est très efficace

Disponibilité : En stock, livraison en 24h

570,00€ TTC

Le VIH, c’est quoi?

TOGO : Le PSN 2016-2020 a permis d'offrir des services de ...

Le VIH, ou virus de l’immunodéficience humaine, est un type de virus qui peut causer une maladie appelée SIDA (syndrome d’immunodéficience acquise). L’infection au VIH atteint le système immunitaire, c’est-à-dire les défenses naturelles du corps contre la maladie. Si elle n’est pas traitée, de graves maladies peuvent survenir. Des infections normalement anodines, comme une grippe ou une bronchite, peuvent s’aggraver, devenir très difficiles à traiter ou même entraîner le décès. De plus, le risque de cancer est aussi accru.

Ce qui distingue le VIH des autres virus, c’est qu’il atteint au système immunitaire en prenant le contrôle des cellules T CD4. Ces dernières ont pour rôle de coordonner la réponse immunitaire lorsqu’un virus se présente.

Traitement naturel à base de jatropha contre le SIDA

Notre traitement naturel est composé des plantes comme le jatropha avec un puissant pouvoir d’action sur le virus du SIDA. Il a été composé par des experts phytotérapeutes et vous garanti donc une efficacité et un délai rapide d’action.

Jatropha gossypiifolia — Wikipédia

Dès le premier mois, vous remarquerez un soulagement important marqué la disparition progressive des symptômes les plus importants. Ce traitement est la meilleure solution naturelle si vous désirez mener une vie normale et vieillir malgré votre état séropositif.

Commandez le et démarrez tôt le traitement. Un accompagnement est offert durant toute la période de sa prise. Pour nous joindre, cliquez sur le bouton Whatsapp dans l’angle droit de votre écran ou caontactez nous au +229 51 54 53 77.

Livraison gratuite dans  le monde entier

Durée du traitement :

Notre traitement naturel contre le VIH SIDA se prend sur une durée de trois mois et est sans effets secondaires. Un suivi rigoureux de la posologie permet d’entièrement soulager la vie du patient.

Informations complémentaires sur le VIH

Le VIH se transmet par les liquides corporels : le sang, le sperme, les sécrétions vaginales et le lait maternel. Ces fluides corporels ne transmettent le VIH que s’ils sont au contact d’une zone qui le laisse entrer dans l’organisme, une muqueuse. La peau saine est imperméable au VIH.  Le plus souvent, le virus est contracté au cours d’activités sexuelles non protégées ou l’était dans le passé par l’échange de seringues chez les utilisateurs de drogues injectables. Le risque de transmission par des baisers avec échange de salive est nul.

Évolution de l’infection vers le sida.

1re phase – primo-infection. Dans les semaines qui suivent l’infection, environ le tiers des personnes touchées présentent des symptômes semblables à ceux de la grippe ou de la mononucléose : fièvre, maux de tête, maux de gorge, rougeurs sur la peau, fatigue, douleurs musculaires, etc. Ces symptômes disparaissent d’eux-mêmes, mêmes sans traitement.

2e phase – infection asymptomatique. Le virus peut vivre dans l’organisme pendant de nombreuses années sans provoquer de symptômes. La personne peut donc avoir l’impression de ne pas être malade, mais elle est susceptible de transmettre le VIH. La séroconversion – le moment où une personne séronégative (pas d’anticorps dans le sang) devient séropositive (présence d’anticorps dans le sang) – se produit durant cette phase, 1 à 3 mois après l’infection.

3e phase Phase SIDA (syndrome d’immunodéficience acquise) ou à infections symptomatiques. Si elle n’est toujours pas traitée, la personne ressent un ou des symptômes liés à l’infection au VIH (fatigue, diarrhée, gonflement des ganglions, perte de poids, sueurs nocturnes, fièvre, etc.).
4e phase –  Si le nombre de cellules immunitaires (lymphocytes T CD4) devient est très bas et que le corps n’arrive plus à lutter contre d’autres infections ou maladies, le diagnostic de SIDA est posé. Les symptômes de l’infection deviennent plus apparents et constants.

De plus, des infections opportunistes peuvent causer d’importants problèmes de santé. Les infections opportunistes sont des infections qui habituellement ne sont pas graves, mais qui le deviennent chez les personnes à très faibles défenses immunitaires. Parmi les maladies opportunistes, on retrouve par exemple la candidose, la pneumonie, la tuberculose, les infections à l’herpès, et aussi des cancers (notamment des lymphomes et le sarcome de Kaposi).

Informations complémentaires sur le Jatropha rouge

Jatropha Gossypiifolia Bush De Mal - Photo gratuite sur Pixabay

Nom: noix de Barbade

Nom scientifique: Jatropha curcas

Origine: des tropiques américains, probablement au Mexique et en Amérique centrale

Couleurs: Vert quand le jeune mûrit au brun foncé

Fruit: Forme Capsule largement ellipsoïde de 2,5–3 cm × c. 2 cm, à peau lisse

Goût: Doux, âcre, amer

Quelques affections traitées par le jatropha:

Infection de l’oreille, cancer du col de l’utérus, traitement de la paralysie musculaire du visage, facilité d’accouchement, guérison de l’estomac gazeux, soulagement de la douleur, traitement de la jaunisse, traitement des décharges vaginales, vitalité des hommes, soulagement de l’inflammation, guérison des problèmes de peau, guérison de la fièvre, défécation en douceur, guérison rhumatismale , Soigner les cloques et les rayures de la peau

sida et jatropha jatropha et vih sida plantes contre le sida guerir du sida grace aux plantes