VARICOCELE ET AZOOSPERMIE: TRAITEMENT NATUREL

Les patients azoospermiques atteints de varicocèle doivent-ils subir une intervention chirurgicale pour retrouver leur fertilité?

INTRODUCTION:

La maladie à varicocèle est une cause bien connue d'infertilité chez l'homme. La présence de varices spermatiques crée un environnement hostile à la spermatogenèse. Il en résulte une diminution de la qualité de la production de sperme et, dans certains cas, une absence totale de sperme. La procédure de varicocélectomie chez les patients atteints d'azoospermie non obstructive (NOA) peut augmenter les taux de sperme dans l'analyse du sperme. Un taux positif de sperme, même très faible, peut être suffisant pour permettre la capture de sperme destiné à la fécondation in vitro sans utiliser de sperme de donneur.

Comment guérir de la varicocèle et de l’azoospermie avec les plantes?
D’abord, la varicocèle n’est pas une fatalité dont le seul moyen de s’en sortir est une 
opération. L’utilisation de plantes naturelles permet de guérir définitivement de la varicocèle et de l’azoospermie en évitant l’opération chirurgicale. Le remède naturel pour guérir de la varicocèle et de l’azoospermie que nous vous proposons est entièrement fait à base de plantes. C’est un remède naturel qui soigne la varicocèle avec succès en renforçant les valves ou valvules situés dans les veines des cordons spermatiques. Donc les veines deviennent dès lors toniques et tenaces pour faciliter la montée dynamique du sang le long des veines. Cela pour rejoindre les veines les plus importantes comme la veine rénale gauche et la veine cave inférieure. Alors, il a prouvé son efficacité avec des dizaines de cas résolus. Associé a une alimentation adapté, il permet de soigner la varicocèle assez facilement. Donc, il s’agit du meilleur remède naturel pour guérir de la varicocèle et de l’azoospermie et éviter l’opération.
Pour découvrir notre 
remède naturel contre la varicocèle et l’azoospermie, cliquez sur l’image

Traitement naturel varicocèle azoospermie

OBJECTIF :

Évaluer l’augmentation du sperme chez les patients NOA atteints de varicocèle soumis à une procédure bilatérale de récupération de la production de sperme.

MÉTHODE:

Nous avons analysé les résultats des spermatozoïdes de 25 patients NOA ayant subi une procédure de varicocélectomie bilatérale.

RÉSULTATS:

Sur un total de 25 patients, trois (12%) ont récupéré le nombre de spermatozoïdes quatre mois après la procédure. Un an après l'intervention, cinq patients (20%) ont retrouvé la production de sperme.

CONCLUSION:

Les patients atteints de varicocèle et d'azoospermie, sans modification génétique ni obstruction du tractus spermatique, peuvent subir une intervention chirurgicale pour récupérer leur sperme.

 
Quels sont les aliments à consommer et à éviter lorsqu’on souffre de varicocèle?

Une alimentation adaptée est très efficace pour la guérison des symptômes liés à la varicocèle et pour 
l’amélioration de la fertilité. Les aliments que nous vous recommandons sont:
 
1- Les aliments riches en anti-inflammatoire
Les aliments riche en anti-inflammatoires aident à réduire le gonflement excessif dû au varicocèle et stimulent la guérison des varices. Votre régime alimentaire doit comprendre des aliments riches en composés anti-inflammatoires, tels que les baies, céleri, chou, tomates cuites, ail, oignons, gingembre, chou frisé, huile d’olive, huile de graines de lin, huile de foie de morue, noix, grains entiers, sarrasin, poisson gras, grains entiers, légumes-feuilles foncé, chili, curcuma, thé vert, aloès, champignons, etc.
 
2-Évitez les aliments inflammatoires
Vous devez minimiser la quantité de nourriture inflammatoire que vous consommer:
-les produits laitiers
-l’alcool
-le sucre
-les acides gras saturés et trans (les huiles de tournesol, de maïs et végétales, la margarine, etc.)
-les acides gras oméga-6,
-glucides raffinés (produits à base de farine blanche, riz blanc, pâtes, etc.
 
3-Évitez les aliments qui mènent à la 
constipation. Éviter les boissons alcoolisées. Réduisez vos risques de constipation en consommant des aliments riches en fibres, tels que des grains entiers et des fruits, sans oublier de boire beaucoup d’eau!

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/28614535

 

Ajouter un commentaire