Solution naturel pour faire disparaître les fibromes sans chirurgie

Les fibromes utérins sont les tumeurs bénignes les plus courantes du système reproducteur féminin. Les termes "fibrome" et "myome" sont des synonymes et indiquent une tumeur bénigne de la musculature utérine qui affecte les femmes en période de procréation, en particulier après 30 ans. Une femme sur quatre âgée de 40 à 50 ans est porteuse de fibromes utérins. Ces lésions constituent la deuxième indication chirurgicale gynécologique après une césarienne.

Les raisons pour lesquelles les fibromes se développent ne sont pas encore clairement définies, bien que les facteurs endogènes ethniques, héréditaires et hormonaux semblent jouer un rôle important, tandis que l’utilisation de la pilule contraceptive ne semble pas être déterminante. La taille et la vitesse de croissance sont très variables. Il y a des lésions de quelques millimètres et, à l'opposé, d'autres de plusieurs centimètres de diamètre. La position et la taille des fibromes jouent un rôle important dans la détermination des symptômes. Même les petits fibromes peuvent entraîner une augmentation substantielle du flux menstruel s'ils impliquent la cavité interne de l'utérus. Dans les cas plus graves, une anémisation progressive peut survenir. Le volume global de l'utérus explique la sensation de poids pelvien et de tension abdominale chez les femmes atteintes de gros fibromes.

Tous les fibromes ne causent pas de symptômes et leur identification n'implique pas systématiquement le besoin de traitements. En cas de désir de progéniture, les fibromes qui déforment la cavité utérine doivent être enlevés pour augmenter les chances de conception et réduire le risque d'avortement. Cette opération, appelée "myomectomie". La myomectomie comporte aussi des risques et des inconvénients. Voici une alternative naturelle à la myomectomie. C'est un remède naturel pour faire disparaitre les myomes sans chirurgie.

Solution naturel pour faire disparaitre les fibromes sans myomectomie?
Si vous avez des fibromes et que vous recherchez une alternative naturelle pour éviter l’opération, vous êtes au bon endroit. Voici le meilleur remède naturel au monde pour faire disparaître vos fibromes de façon naturel et tomber enceinte rapidement. Il est composé de plusieurs tisane faites à base des meilleures plantes au monde pour supprimer tous vos fibromes, faire disparaître les douleurs et expulsez tous les déchets contenus dans votre utérus. Comment ça marche?
La tisane agis en empêchant l’action de la progestérone sur l’endomètre (muqueuse de l’utérus) et en conservant les taux d’œstrogène dans les limites normales. Cela aura pour effet la disparition définitive des fibromes et de vos douleurs. Ainsi, les saignements menstruels abondants vont totalement cesser à la fin du traitement. Pour découvrir notre remède naturel pour:
-Faire disparaître les fibromes, cliquez ici
-Contre les fausses couches, cliquez ici
-Pour tomber enceinte rapidement, cliquez ici


 
 

Chez un patient qui ne souhaite plus avoir de progéniture, plusieurs facteurs doivent être évalués, notamment l'étendue des symptômes, l'âge, la taille et le taux de croissance des fibromes, la présence éventuelle de certaines caractéristiques échographiques pouvant jeter un doute sur la nature bénigne des blessures et préférences individuelles.

Les œstrogènes sont indispensables à la croissance de ces tumeurs. Cela signifie qu’avec le début de la ménopause, le volume des fibromes a tendance à diminuer et les symptômes qui y sont associés s’améliorent ou régressent complètement. Chez les patients présentant des fibromes symptomatiques, la ménopause peut être considérée comme un objectif favorable. Cependant, il est difficile de prédire avec les tests hormonaux actuellement disponibles à quel moment la ménopause va survenir et, en général, il convient de considérer un âge moyen de 52-53 ans. L'augmentation de la taille des fibromes lorsque les ovaires ont cessé de produire des hormones, ainsi que l'apparition d'une perte de sang après la ménopause, doivent induire des investigations diagnostiques et, dans certains cas, l'ablation de l'utérus à des fins de vérification histologique.

Dans la plupart des cas, la décision thérapeutique concerne les femmes de plus de 40 ans sans désir de procréer. En l'absence de symptômes, une simple observation clinique au fil du temps est une option raisonnable et viable. Lorsque les fibromes provoquent une menstruation hémorragique ou un poids abdomino-pelvien, différentes options thérapeutiques sont disponibles. Dans ces circonstances, le choix se situe entre le traitement médical, la chirurgie, l’embolisation des artères utérines et l’utilisation d’une échographie focalisée.

Des traitements médicaux visant à suspendre l'activité des ovaires et à réduire la production d'œstrogènes peuvent être indiqués chez les femmes qui atteignent vraisemblablement le climatère dans un délai ne dépassant pas quelques années.

Lorsque la ménopause est plus éloignée, l'ablation de l'utérus est l'option thérapeutique associée au plus grand degré de satisfaction de la patiente. De plus, dans la plupart des cas, l’intervention peut maintenant être réalisée par laparoscopie, c’est-à-dire sans ouvrir la paroi abdominale. Cela réduit la douleur postopératoire et permet aux activités normales de reprendre plus rapidement.

Beaucoup de femmes craignent que l'ablation de l'utérus ait des effets néfastes sur la fonction sexuelle, la vessie, l'intestin et le risque de prolapsus génital. Cependant, plusieurs grandes études ont régulièrement montré qu'aucune de ces craintes n'était fondée. En particulier, la fonction sexuelle reste généralement inchangée par rapport aux conditions préopératoires et même le partenaire ne ressent pas différemment les relations sexuelles. De plus, les femmes doivent être rassurées du fait qu’il n’ya pas de symptômes climatériques après l’hystérectomie si les ovaires sont préservés, car la fonction gonadique ne sera pas modifiée et se terminera selon son "horloge biologique". En d'autres termes, ne plus avoir ses règles ne signifie pas nécessairement être en ménopause.

L'embolisation, c'est-à-dire l'occlusion sélective des artères utérines et l'utilisation d'ultrasons focalisés, sont des traitements alternatifs à l'hystérectomie. Dans le premier cas, un radiologue interventionnel introduit un cathéter mince dans une artère fémorale et monte sous contrôle radioscopique jusqu'à l'origine des artères utérines, où il injecte de petites particules sphériques ou introduit de fines spirales métalliques provoquant l'occlusion des vaisseaux provoquant une "attaque cardiaque". "Utérine." Dans le second cas, un faisceau ultrasonore est concentré sur le fibrome sous guidage par résonance magnétique nucléaire, provoquant la mort cellulaire du noyau de la tumeur.

Ces deux dernières options, qui doivent être mises en pratique dans des centres hautement spécialisés, sont appuyées par des preuves scientifiques plus limitées que les traitements médicaux et chirurgicaux. En outre, seule une proportion des femmes atteintes de fibromes sont des candidats potentiels pour une embolisation ou une échographie focalisée. Selon plusieurs études, une proportion allant du cinquième au quart des patients devra encore subir une hystérectomie en raison de procédures inefficaces.

Le gynécologue a pour tâche d'informer en détail la femme atteinte de fibromes sur les avantages et les inconvénients de toutes les alternatives, y compris une simple observation, en choisissant avec elle l'option qui convient le mieux à ses priorités.

 

Ajouter un commentaire