Traitements alternatifs pour les kystes ovariens

Traitements alternatifs pour les kystes ovariens

Organes de l'identité sexuelle, de la sexualité et de la fertilité, les ovaires sont un symbole de vie, et la vie signifie le changement. Tout au long de la puberté et jusqu'à la ménopause, les 2 ovaires changent définitivement de forme, de couleur, de taille, de sécrétion hormonale. Aucun autre organe du corps humain ne subit autant de changements, autant de changements qui surviennent environ tous les mois, de 35 à 40 ans, 420 à 480 fois dans la vie d'une femme, sauf lorsque la femme souffre d'une affection le niveau de ces organes ou s'ils sont retirés à la suite d'une intervention chirurgicale. 

Kyste ovarien et médecine traditionnelle

Voici le meilleur remède naturel au monde pour faire disparaître les kystes ovariens. Ce remède naturel est composé des meilleures plantes médicinales pour traiter les kystes ovariens. Il vous guérira et vous allez éviter l’opération. La tisane est composé de plusieurs herbes qui régulent les niveaux d’hormones et la taille de vos kystes. Elle vous aidera à soulager les douleurs du cycle menstruel et régulariser votre cycle. La tisane expulsera aussi les déchets contenus dans votre utérus. Généralement, sauf quand le diagnostic est trop tardif, notre traitement naturel permet de guérir des kystes ovariens sans effets secondaires.
Pour découvrir le meilleur remède naturel pour soigner les kystes ovariens, cliquez ici

Telephone/whatsapp: 00229 90312738 ou +33644661758

Causes des kystes ovariens

Le stress, une mauvaise alimentation, un mode de vie sédentaire, un manque de relaxation, l'utilisation incontrôlée de contraceptifs ou d'antidépresseurs sont des facteurs qui favorisent l'émergence de kystes ovariens, une maladie de plus en plus courante aujourd'hui. 

Une exposition répétée à des concentrations accrues d'hormones œstrogènes (à la fois dans votre corps et celles assimilées par l'alimentation) au détriment de la progestérone sont des causes qui peuvent conduire à des kystes ovariens. Un dysfonctionnement de la glande thyroïde peut générer des déséquilibres dans les hormones sexuelles, favorisant l'apparition de kystes ovariens. L'obésité et le diabète peuvent également conduire à des ovaires polykystiques. 

Types de kystes ovariens

Les kystes ovariens se forment également sous l'influence de troubles hormonaux qui entraînent une accumulation excessive de liquide dans les tissus ou une croissance excessive du corps jaune. 

Kyste ovarien fonctionnel 

Il se forme en fonction des variations hormonales de la femme pendant le cycle menstruel, lorsque le sac de fluide entourant l'œuf ne se rompt pas à temps pour libérer l'œuf. Ce kyste disparaît généralement à la fin des menstruations et ne nécessite pas de traitement.

Kyste ovarien formé du corps jaune (kyste lutéal) 

Il se forme lorsque les débris folliculaires ne s'atrophient pas après la libération de l'œuf, mais sont chargés de liquide, devenant de plus en plus gros, se transformant en kystes. Elle ne disparaît pas avec les menstruations, mais augmente de mois en mois, nécessitant un traitement et une observation médicale.

Syndrome des ovaires polykystiques 

Ils se forment lorsque les sacs ovulaires ne parviennent pas à expulser l'ovule à l'extérieur, et lorsque cela se produit de manière cyclique. Les sacs ovulaires grandissent, atteignant le double voire le triple de leur taille normale, se transformant en plusieurs kystes à l'intérieur de l'ovaire. La maladie des ovaires polykystiques est, en fait, la cause la plus fréquente d'infertilité chez les femmes.

Symptômes des kystes ovariens

Le plus souvent, les kystes ovariens ne présentent pas de symptômes, c'est pourquoi ils sont souvent découverts lors des examens de routine. Mais il y a des cas où les symptômes sont présents et se manifestent par:

- pression ou douleur dans l'abdomen et la région pelvienne, sensation de poids, satiété et ballonnements abdominaux;

- douleur lors des rapports sexuels;

- troubles urinaires fréquents, tendance à uriner plus souvent, lorsque le kyste presse sur la vessie;

- cycles menstruels irréguliers;

- menstruations abondantes et douloureuses;

- lombalgie;

Si les symptômes ci-dessus sont accompagnés de fièvre, de nausées, de vomissements et de douleurs abdominales sévères, il est conseillé de consulter d'urgence un gynécologue. 

Les procédures de phytothérapie peuvent être d'une grande aide pour les femmes pour soulager le stress et réduire les symptômes associés aux kystes ovariens. Dans le même temps, le changement du mode de vie réduira considérablement la possibilité de prélèvement de ces organes, dont les fonctions sont vitales pour la santé des femmes. Un exemple intéressant est que, selon les dernières recherches, les ovaires ont leur propre système rénine-angiotensine, ce qui signifie qu'ils produisent la même hormone qui était censée être produite uniquement par les reins, avec un rôle dans la régulation de la pression artérielle. Mais il existe de nombreuses autres fonctions possibles qui ne sont pas entièrement ou même étudiées du tout. 

Nutrition

Tout d'abord, le régime alimentaire doit être modifié. Il est recommandé, tout d'abord, une cure de désintoxication, puis un changement sera apporté à un régime à prédominance lacto-végétarienne, basé sur des aliments entiers, non transformés, fruits et légumes frais, graines, germe, noix, etc. Consommez des aliments riches en fibres pour prévenir la constipation et, implicitement, l'inconfort abdominal. Évitez les tomates, les produits laitiers, le lait de soja, car ce sont des aliments riches en œstrogènes. Consommez plutôt des amandes, du quinoa, de l'avoine, du lait de coco, etc.

Phytothérapie

Il est nécessaire de consulter un phytothérapeute, afin de bénéficier du remède le plus adapté à votre situation. En règle générale, les plantes médicinales à forte teneur en phytoprogestérone sont recommandées: framboises, igname, vitex agnus castus etc. Sont également recommandées les plantes à action régulatrice sur le tractus génital féminin: cretisoara, la queue de la souris, l'albacore, l'ortie blanche morte. Des plantes anti-inflammatoires seront également utilisées: la grenouille, l'ortie vivante, la grande herbe, le sanzien, le traître du berger, le dé à coudre, le bourgeon de peuplier.

D'autres plantes ayant un effet bénéfique sont l'armure, la papadie, le trèfle rouge, l'igname sauvage, l'échinacée et la pomme de loup. Ils peuvent être administrés par voie sublinguale, sous forme de teinture, de thé ou à l'extérieur, à travers des bains locaux.

L'homéopathie et la gemmothérapie sont des thérapies efficaces pour lutter contre les kystes ovariens, mais une consultation spécialisée est nécessaire   pour déterminer les remèdes et les dosages les plus appropriés.

Hydrothérapie

L'inflammation des ovaires peut être combattue à l'aide de bains chauds avec une demi-tasse de décoction de barbe ou de camomille. Vous pouvez également faire des bains de pieds pour stimuler la circulation. Pour renforcer le système immunitaire, des douches alternatives sont recommandées.

Thérapie par le mouvement

Si la douleur pelvienne est sévère, le repos au lit est recommandé. Mais pour prévenir et corriger les déséquilibres, le mouvement est essentiel. La danse du ventre (danse du ventre) qui entraîne les muscles pelviens et les tonifie est très bénéfique pour la santé des ovaires. Le yoga est également indiqué, notamment la posture "cobra", qui se traduit par la décongestion de la zone pelvienne. Les exercices renforcent les muscles abdominaux et pelviens, empêchant la constipation. 

Thérapies spa

Plusieurs fois, le stress amplifie ou même déclenche l'apparition de kystes ovariens. Par conséquent, il est conseillé d'avoir des activités de relaxation dans la routine hebdomadaire: tai-chi, yoga, hydrothérapie, bains chauds, etc. Nous recommandons le massage réflexogène, qui équilibre énergétiquement et hormonal et le massage abdominal  Chi Nei Tsang , pour détendre la zone abdominale. 

Aromathérapie

Il existe des huiles essentielles qui ont des effets d'équilibrage hormonal et peuvent être utilisées à la fois en externe (dans la lampe d'aromathérapie), dans les bains locaux et administrées en interne. Pour le massage, le cataplasme et l'usage interne est recommandé les huiles de rose, de pamplemousse, de veilleuse, de myrte. Pour le soulagement de la douleur et pour l'action antiseptique, les huiles de camomille, de camomille et de pachiouli sont bénéfiques.

 

magnesium et kyste ovarien arret pilule kyste ovarien kyste ovarien traitement progesterone

Ajouter un commentaire