Endométriose - 10 solutions naturels efficaces

Selon des études, environ 176 millions de femmes dans le monde souffrent d' endométriose, une maladie grave qui reste largement un mystère. Le facteur génétique, le régime alimentaire, les menstruations rétrogrades ou tout simplement un système immunitaire / hormonal déficient ne sont que quelques-unes des causes possibles de l'endométriose.
Cependant, l'endométriose peut même conduire à l' infertilité, étant diagnostiquée et traitée assez tard, en grande partie en raison de l'association de symptômes avec d'autres conditions connues. L'endométriose est la présence de tissus endométriaux en dehors de l'emplacement normal, c'est-à-dire l'utérus.

Seuls quelques-uns des symptômes associés à l'endométriose sont:

  • syndrome prémenstruel accentué
  • menstruations abondantes et douloureuses (dysménorrhée)
  • douleur pendant les rapports sexuels (dyspareunie)
  • infections répétées des voies urinaires
  • kystes ovariens
  • saignement
  • adhérences endométriosiques
  • douleur abdominale
  • infertilité

Cependant, chaque cas est différent, donc le niveau de douleur ou la présence d'un ou plusieurs signaux d'alarme diffère selon la femme.
La médecine allopathique, pour le moment, n'offre que des solutions temporaires pour soulager cette condition. Ainsi, les traitements hormonaux et la chirurgie, en particulier la chirurgie laparoscopique, sont les formes de traitement les plus indiquées pour l'endométriose. En fait, cette condition ne peut être officiellement diagnostiquée qu'après laparoscopie, mais le médecin peut indiquer un risque élevé d'endométriose suite à une anamnèse et une valeur élevée du marqueur tumoral CA125 

Parce que ces solutions n'offrent qu'un soulagement temporaire des symptômes, l'endométriose revenant même après la chirurgie, plusieurs études ont montré que l'approche naturelle peut soutenir les patientes atteintes d'endométriose.

Si vous souffrez d'endométriose, voici 10 traitements naturels efficaces. Bien sûr, il n'y a pas encore de garantie, mais toutes ces mesures pourraient réduire le risque de récidive et soulager considérablement vos symptômes.

 

Utiliser des plantes médicinales africaines

Voici le meilleur remède naturel pour guérir de l’endometriose avec des plantes. Associé à un régime alimentaire adapté contre l’endometriose,ce remède naturel permet de guérir l’endometriose assez facilement et sans effets secondaires. Il est spécialement pensé pour les patientes qui n’ont pas envie d’avoir recours à la chirurgie, car chaque opération comporte un risque. Il surpasse les traitements conventionnels qui soulagent la douleur, mais ne s’attaquent pas à la racine du mal. Comment sa marche?
ce remède naturel contient des plantes qui réduise le taux d’estrogènes dans le sang. Cela permet de bloquer la prolifération et le saignement des lésions d’endométriose. Il supprimera les douleurs que vous ressentez lors des règles et de vous permettra de vivre des cycles normaux.
Pour découvrir notre remède naturel contre l’endométriose, cliquez ici
Pour découvrir notre remède naturel pour tomber enceinte rapidement, cliquez ici

Telephone/whatsapp: 0022990312738 ou +33644661758

Évitez les aliments / produits à base d'œstrogènes

La production d'oestrogène peut affecter négativement l'endométriose, comme avec d'autres maladies et cancers. Le corps ne peut pas éliminer les œstrogènes, créant ainsi un déséquilibre qui, en conjonction avec d'autres facteurs, conduit à la formation d'adhérences endométriosiques, de kystes ovariens, de ballonnements, de troubles du transit, etc. Par conséquent, il serait souhaitable d'éviter les aliments et produits œstrogéniques tels que le soja, les produits transformés et en conserve, les édulcorants artificiels, certaines huiles utilisées en aromathérapie, les produits de maquillage, les produits de nettoyage, etc. Il est vrai qu'il est très difficile de les abandonner tous, mais il est bon de connaître leurs effets potentiels et d'essayer de les éviter. 

Abandonnez la viande rouge et optez plutôt pour une portion de légumes verts par jour

Une étude publiée dans Human Reproduction Oxford Journals a montré que la consommation de viande, en particulier de viande rouge , augmente considérablement le risque d'endométriose. En revanche, la même étude suggère qu'une portion de légumes verts par jour diminue significativement ce risque. 

Si vous décidez d'abandonner complètement la viande, assurez-vous d'obtenir les protéines et vitamines nécessaires auprès d'autres sources ou de compléments alimentaires.

Renoncez au gluten!

Il semble également que le gluten soit l'un des facteurs de risque de l'endométriose. En effet, l’inflammation est un facteur aggravant de l’endométriose. C’est pourquoi il est conseillé d’éviter les aliments connus pour stimuler un processus inflammatoire ou irriter les intestins, tels que le gluten.Une étude de 2012 publiée par la US National Library of Medicine a montré que les symptômes associés à l'endométriose diminuaient considérablement après que les sujets de l'étude aient arrêté le gluten pendant 12 mois. 

Attention aux produits qui contiennent du sucre!

Le sucre augmente le niveau d'insuline dans le corps, ce qui favorise à la fois l'endométriose et le cancer de l'endomètre. Bien qu'il existe jusqu'à présent peu d'études qui établissent un lien sûr entre le saccharose, la consommation d'aliments riches en sucre et le risque de cancer de l'endomètre, la recherche à ce jour parle d'un risque particulier qu'il serait souhaitable d'éliminer.
En outre, en médecine traditionnelle chinoise, il est considéré que les bonbons et autres produits à indice glycémique élevé sont à la base du développement de l'endométriose et de la dominance des œstrogènes. Il y a des rumeurs selon lesquelles les produits laitiers de vache et de mouton devraient être évités car ils peuvent augmenter l'inflammation dans le corps.

Consommez des aliments riches en lycopène!

Une étude présentée lors de la conférence de l' American Society of Reproductive Medicine à San Francisco a montré que le lycopène peut traiter les adhérences endométriosiques. Les experts disent qu'un comprimé quotidien de rouge ou de lycopène peut être utile, et un régime régulier riche en lycopène est encore plus apprécié.

Les sources importantes de lycopène sont les tomates (surtout cuites), les melons, la papaye, les poivrons rouges, le chou rouge, la mangue, les carottes , etc. 

Optez également pour des sources de resvératrol, un puissant antioxydant

Avec des propriétés antioxydantes et anti-inflammatoires, le resvératrol des raisins rouges, par exemple, peut empêcher le développement d'adhérences endométriosiques. Cette conclusion a été tirée par les chercheurs impliqués dans une étude en Allemagne. Il est vrai que, dans ce cas, d'autres études sont nécessaires pour un verdict officiel, mais cela ne ferait pas de mal de commencer à ajouter du resvératrol ou des sources naturelles, telles que les raisins rouges, les arachides, les framboises, myrtilles, myrtilles, chocolat noir, etc. (9)

Remplacer le café par du thé vert

Le thé vert peut atténuer la douleur associée à l'endométriose et réduire le risque d'adhérences endométriosiques . Telles sont les conclusions d'une étude de 2013, présentée dans la revue Human Reproduction. Cet effet bénéfique est donné par l' EGCG , l'épigallocatéchine-3-gallate, une substance active du thé vert. Vous pouvez également opter pour des compléments alimentaires au thé vert, mais il serait bon de s'assurer que le pourcentage d'EGCG est élevé, précisément pour bénéficier de ses effets positifs. 

Le risque d'adhérences endométriosiques avec l'huile de poisson diminue

L'huile de poisson ne devrait pas manquer dans un régime anti-endométriose. Il semble que l' EPA et le DHA empêchent la formation d'adhérences endométriosiques, ce qui est soutenu par les spécialistes de l'étude publiée dans l' US National Library of Medicine National Institute of Health . En fait, l'huile de poisson est riche en vitamine D, une vitamine importante dans le contexte des troubles hormonaux. 
Cependant, si vous prenez une dose de vitamine D supérieure à celle recommandée, consultez votre médecin pour éliminer le risque d'intoxication à la vitamine D. 

Réduisez l'inflammation avec la N-acétyl-cystéine

Une étude récente montre que la NAC (N-acétyl-cystéine) pourrait être utile pour réduire l'inflammation dans le corps, ainsi que pour réduire les kystes et les adhérences endométriosiques. Selon l'étude réalisée en Italie, les patients ont reçu 600 mg de NAC trois fois par jour pendant trois jours consécutifs de la semaine pendant trois mois. La dose de 1,8 g par jour n'a, selon les spécialistes, aucun effet secondaire et a été administrée dans d'autres conditions.
Après 3 mois d'administration, il y a eu une nette amélioration des patientes prenant du NAC par rapport à celles qui n'avaient reçu aucun traitement: plusieurs kystes ovariens avaient diminué ou disparu et il y avait moins de cas de croissance ou d'occurrence de ce type de formation. 

Envisagez d'autres thérapies complémentaires, telles que l'acupuncture

L'approche complémentaire dans le contexte de l'endométriose peut être très bonne, à condition de rencontrer un thérapeute connaissant les détails de cette maladie. Bien que d'autres études soient nécessaires, certaines études ont montré que l'acupuncture peut être efficace pour contrôler la douleur associée à l'endométriose.
Ainsi, vous pouvez recourir à cette alternative, tant que vous êtes sûr que votre thérapeute est qualifié et a une expérience de l'endométriose. 

 



 

 

the vert et endometriose recette naturel endometriose forum endométriose et alimentation curcuma endométriose

Ajouter un commentaire