Saignement pendant la grossesse: traitement naturel

Les saignements pendant la grossesse sont fréquents, en particulier au cours du premier trimestre, et ne sont généralement pas alarmants. Mais comme les saignements peuvent parfois être le signe de quelque chose de grave, il est important de connaître les causes possibles et de consulter votre médecin pour vous assurer que votre bébé et vous êtes en bonne santé. Dans ce article, nous vous parlerons des causes, symtomes et risques des saignement pendant la grossesse. Aussi, pour celle qui saignent au cours de leur grossesse et qui ont peur de faire une fausse couche, nous vous presentons un remède naturel pour eviter les fausses couches.

 

Solution naturelle pour éviter les saignement pendant la grossesse et les fausses couches?
Certaines parmis vous constatent des saignements au cours de leur grossesse et ont peur de faire une fausse couche. Si vous etes dans ce cas, pas de panique! Voici le meilleur remède naturel pour éviter les fausses couches et vivre une grossesse paisible. Il est spécialement conçu pour les femmes qui ont déjà fait des fausses couches à répétition, ou pour celles qui sont enceintes et qui craignent de faire une fausse couche. Il arreterra immediamment les saignement et votre grossesse reprendra son court normal. Comment sa marche?
Notre remède naturel agit en augmentant la production de la progestérone. La progestérone est une hormone essentielle qui permet de préparer l’utérus à la nidation, puis au maintien de la gestation. Notre remède naturel multipliera par 100 la probabilité de mener votre grossesse à terme. Ce remède naturel est le secret pour empêcher les fausses couches. Même en cas de fausse couche à répétition, rassurez-vous ! Grâce à notre traitement naturel, vous allez mettre fin au saignement et mener une grossesse à terme assez facilement.
Pour découvrir notre remède naturel contre les fausses couches, cliquez ici
Pour decouvrir notre remède naturel contre les fibromes, cliquez ici
Pour découvrir notre remède naturel pour accoucher facilement, cliquez ici


 
Quelques notions de base sur le saignement pendant la grossesse

-Si vous saignez, vous devez toujours porter un coussinet ou une doublure de culotte afin de pouvoir contrôler votre volume de saignement et le type de saignement que vous vivez.

-Vous ne devriez jamais porter de tampon ni introduire quoi que ce soit dans la région vaginale, telle que la douche ou les rapports sexuels, si vous présentez actuellement des saignements.

-Si vous présentez également l'un des autres symptômes mentionnés ci-dessous en relation avec une complication possible, contactez immédiatement votre fournisseur de soins de santé.

Premier trimestre de grossesse

Fausse couche: le saignement peut être un signe de fausse couche, mais ne signifie pas que la fausse couche est imminente. Des études montrent que 20 à 30% des femmes présentent des saignements en début de grossesse. Environ la moitié des femmes enceintes qui saignent ne font pas de fausses couches. Environ 15-20% de toutes les grossesses aboutissent à une fausse couche et la majorité se produit au cours des 12 premières semaines.

 

Les symptomes des fausse couche sont:

-Saignements vaginaux

-Crampes douloureuses ressenties dans l'estomac (plus fortes que les crampes menstruelles)

-Tissu passant dans le vagin

La plupart des fausses couches ne peuvent être empêchées. C’est souvent la façon dont le corps traite une grossesse malsaine qui ne se développe pas. Une fausse couche ne signifie pas que vous ne pouvez pas avoir une future grossesse en bonne santé ou que vous n'êtes pas en bonne santé.

 

Grossesses ectopiques 

Les grossesses ectopiques sont des grossesses qui s’implantent quelque part en dehors de l’utérus. La trompe de Fallope est responsable de la majorité des grossesses extra-utérines. Les grossesses extra-utérines sont moins courantes que les fausses couches et se produisent dans une sur 60 grossesses.

Signes de grossesses ectopiques 

-Crampes douloureuses ressenties dans l'estomac (généralement plus fortes que les crampes menstruelles)

-Douleur aiguë dans la région abdominale

-Faibles niveaux de HCG

-Saignements vaginaux

Les femmes courent un risque plus élevé si elles ont eu:

-Une infection dans les trompes 

-Une grossesse extra-utérine

-Chirurgie pelvienne précédente

Grossesses Molaires 

Les grossesses molaires sont une cause rare de saignements précoces. Souvent qualifiée de «taupe», une grossesse molaire implique la croissance d'un tissu anormal au lieu d'un embryon. Elle est également appelée maladie trophoblastique gestationnelle (GTD).

Les signes d'une grossesse molaire:

-Saignements vaginaux

-Les analyses de sang révèlent des taux de HCG exceptionnellement élevés

-Absence de cœur foetal

-Les grappes ressemblant à du raisin sont vues dans l'utérus lors de l'échographie

 

Quels sont les causes des saignement en debut de grossesse?

Les saignements vaginaux au cours du premier trimestre de la grossesse peuvent être causés par plusieurs facteurs. Les saignements affectent 20 à 30% des grossesses et beaucoup de femmes se demandent s'ils sont normaux pendant la grossesse. Le saignement d'implantation est une forme de saignement qui se produit lorsque l'ovule fécondé est implanté dans la paroi de l'utérus, à peu près au moment de la période menstruelle attendue. Le saignement d'implantation est généralement plus léger qu'une période menstruelle habituelle.

Les saignements augmentent le risque de faire une fausse couche (perdre le bébé). Plus préoccupant encore, environ 2% de toutes les grossesses ont un lieu extra-utérin (le fœtus n’est pas dans l’utérus), et les saignements vaginaux peuvent être le signe d’une grossesse extra-utérine. Une grossesse extra-utérine peut être fatale. Tous les saignements, en particulier les saignements abondants ou ressemblant à une période au début de la grossesse, doivent inciter votre professionnel de la santé à appeler pour une évaluation immédiate.

Saignement d'implantation: Il peut y avoir un petit nombre de taches associées à l'implantation normale de l'embryon dans la paroi utérine, appelé saignement d'implantation. Ceci est généralement très minime, mais se produit fréquemment le ou vers le même jour de la date prévue pour vos règles. Cela peut être très déroutant si vous le confondez avec une légère période et que vous ne réalisez pas que vous êtes enceinte. Ceci est une partie normale de la grossesse et aucune cause d'inquiétude.

Fausse couche menacée: on peut vous dire que vous avez une fausse couche menacée (parfois aussi appelée menace d'avortement) si vous présentez des saignements ou des crampes. Le fœtus est certainement toujours dans l'utérus (généralement sur la base d'un examen par ultrasons), mais l'issue de votre grossesse est toujours incertaine. Cela peut se produire:

-si vous avez une infection, telle qu'une infection des voies urinaires,

-si vous vous déshydratez,

-si vous utilisez certains médicaments ou si vous avez été impliqué dans un traumatisme physique,

-si le développement du fœtus est anormal ou pour aucune raison apparente.

En dehors de ces raisons, les fausses couches menacées peuvent etre causé par le fait de soulever des objets lourds, avoir des relations sexuelles ou par le stress émotionnel.

Fausse couche compléte: Vous pouvez avoir une fausse couche complète (également appelée avortement spontané) si vos saignements et vos crampes se sont ralentis et que votre utérus semble vide à la suite d'une évaluation échographique. Cela signifie que vous avez perdu la grossesse. Les causes de ceci sont les mêmes que celles d'une menace de fausse couche. C’est la cause la plus fréquente de saignements au premier trimestre.

Fausse couche incomplète: vous pouvez faire une fausse couche incomplète (ou une fausse couche en cours) si l'examen pelvien montre que le col de votre utérus est ouvert et que vous faites toujours passer du sang, des caillots ou des tissus. Le col de l'utérus ne doit pas rester ouvert très longtemps. Si c'est le cas, cela indique que la fausse couche n'est pas terminée. Cela peut se produire si l'utérus commence à se contracter avant que tous les tissus ne soient écoulés, ou en cas d'infection.

Oeuf rouillé: Vous pouvez avoir un ovule rouillé (aussi appelé échec embryonnaire). Une échographie mettrait en évidence une grossesse intra-utérine, mais l'embryon n'a pas réussi à se développer comme il se doit au bon endroit. Cela peut se produire si le fœtus était anormal d'une manière ou d'une autre et que ce n'est généralement pas à cause de ce que vous avez fait ou de ce que vous n'avez pas fait.

Décès de foetus intra-utérin: Vous pouvez avoir un décès de foetus intra-utérin (avortement manqué ou mort d'embryon) si le bébé en développement meurt dans l'utérus. Ce diagnostic serait basé sur les résultats de l'échographie et peut survenir à tout moment de la grossesse. Cela peut se produire pour les mêmes raisons qu'une menace de fausse couche survient au début de la grossesse; Cependant, il est très rare que cela se produise au cours des deuxième et troisième trimestres de la grossesse.

Grossesse extra-utérine: Vous pouvez avoir une grossesse extra-utérine (également appelée grossesse tubaire). Cela dépendrait de vos antécédents médicaux et de vos échographies et, dans certains cas, des résultats de laboratoire. Les saignements provoqués par une grossesse extra-utérine sont la cause la plus dangereuse de saignements au premier trimestre. Une grossesse extra-utérine se produit lorsque l'œuf fécondé s'implante à l'extérieur de l'utérus, le plus souvent dans la trompe de Fallope.

Lorsque l'œuf fécondé se développe, il peut provoquer la rupture de la trompe de Fallope et provoquer un saignement pouvant mettre la vie en danger. Les symptômes sont souvent variables et peuvent inclure des douleurs, des saignements ou des étourdissements. La plupart des grossesses extra-utérines provoqueront une douleur avant la dixième semaine de grossesse. Le fœtus ne va pas se développer et mourra à cause du manque de nutriments. Cette condition survient dans environ 3% de toutes les grossesses.

Il existe des facteurs de risque pour la grossesse extra-utérine. Celles-ci incluent des antécédents de grossesse extra-utérine, des antécédents de maladie inflammatoire pelvienne, des antécédents de chirurgie des trompes de Fallope ou de ligature, des antécédents d'infertilité depuis plus de deux ans, la présence d'un DIU (dispositif de contrôle des naissances placé dans l'utérus), le tabagisme, ou douches fréquentes (quotidiennes). Cependant, environ 50% seulement des femmes ayant une grossesse extra-utérine présentent un facteur de risque.

Grossesse molaire: vous pouvez avoir une grossesse molaire (techniquement appelée maladie trophoblastique gestationnelle). Vos résultats échographiques peuvent indiquer la présence de tissus anormaux à l'intérieur de l'utérus plutôt que d'un fœtus en développement. C’est en fait un type de tumeur qui résulte des hormones de la grossesse et qui ne met généralement pas votre vie en danger. Cependant, dans de rares cas, le tissu anormal est cancéreux. S'il est cancéreux, il peut envahir la paroi utérine et se répandre dans tout le corps. La cause de ceci est généralement inconnue.

Les saignements post-coïtaux sont des saignements vaginaux après un rapport sexuel. Cela peut être normal pendant la grossesse. Les saignements peuvent aussi être causés par des raisons non liées à la grossesse. Par exemple, un traumatisme ou des déchirures de la paroi vaginale peuvent saigner et certaines infections peuvent provoquer un saignement.

 

Quelles sont les causes des saignements au cours des derniers moi de la grossesse?
La cause la plus fréquente de saignements tardifs est un problème de placenta. Certains saignements peuvent aussi être dus à un col ou un vagin anormal.

Placenta previa: Le placenta, une structure qui relie le bébé au mur de votre utérus, peut recouvrir partiellement ou totalement l'ouverture cervicale (l'ouverture de l'utérus au vagin). Lorsque vous saignez à cause de cela, cela s'appelle placenta previa. En fin de grossesse, lorsque l'ouverture de votre ventre, appelée col de l'utérus, s'amincit et se dilate (s'élargit) en prévision du travail, certains vaisseaux sanguins du placenta s'étirent et se rompent. Cela cause environ 20% des saignements du troisième trimestre et se produit dans environ 1 grossesse sur 200.

Les facteurs de risque pour le placenta previa sont:

-Grossesses multiples

-Placenta praevia antérieur

-Accouchement precedent par césarienne

Décollement placentaire: cette condition se produit lorsqu'un placenta normal se sépare prématurément de la paroi de l'utérus (utérus) et que du sang s'accumule entre le placenta et l'utérus. Une telle séparation se produit dans 1 grossesse sur 200. La cause est inconnue. Les facteurs de risque de décollement placentaire sont:

-Hypertension artérielle (140/90 ou plus)

-Traumatisme (généralement un accident de voiture ou des violences maternelles)

-Consommation de cocaïne

-Consommation de tabac

-Abruption dans les grossesses précédentes (vous avez 10% de risque que cela se reproduise)

Rupture utérine: Il s'agit d'une scission anormale de l'utérus, entraînant l'expulsion partielle ou totale du bébé dans l'abdomen. La rupture utérine est rare, mais très dangereuse pour la mère et le bébé. Environ 40% des femmes qui ont eu une rupture utérine avaient déjà subi une intervention chirurgicale sur leur utérus, y compris une césarienne. La rupture peut survenir avant ou pendant le travail ou au moment de l'accouchement. Les autres facteurs de risque de rupture utérine sont les suivants:

-Plus de quatre grossesses

-Traumatisme

-Utilisation excessive d'ocytocine (Pitocin), un médicament qui aide à renforcer les contractions

-Un bébé dans une position autre que la tête en bas

-Avoir l'épaule du bébé coincée dans l'os pubien pendant le travail

-Certains types d'accouchement de forceps

Rupture de vaisseau fœtal: les vaisseaux sanguins du cordon ombilical du bébé peuvent se fixer aux membranes au lieu du placenta. Les vaisseaux sanguins du bébé passent au-dessus de l'entrée du canal utérin. Ceci est appelé vasa previa et se produit dans 1 grossesse sur 5 000. Les causes moins courantes de saignements tardifs de grossesse comprennent les blessures ou les lésions du col de l'utérus et du vagin, y compris les polypes, le cancer et les varices. Les problèmes de saignement héréditaires, tels que l'hémophilie, sont très rares et surviennent chez 1 femme sur 10 000. Si vous avez l'une de ces conditions, telle que la maladie de von Willebrand, parlez-en à votre médecin.

 

Ajouter un commentaire