Hydrocèle chez les enfants et les adultes: chirurgie ou remèdes naturels

Hydrocèle testiculaire: de quoi s'agit-il?

Le terme "hydrocèle" désigne une collection de fluide de transsudat (œdème non inflammatoire) entre la tunique pariétale et vaginale et entre la tunique viscérale vaginale qui entoure le testicule et l'épididyme, ou le long du cordon spermatique. La collecte anormale d'un liquide dans ce site se manifeste par un  sac scrotal partiellement ou totalement gonflé , parfois si "plein de liquide" qu'il semble très tendu, généralement indolore. L'analogue féminin de cette pathologie est l'hydrocèle du canal de Nuck.

 

Remède naturel pour soigner l'hydrocèle testiculaire

Le remède naturel pour guérir définitivement de l’hydrocèle testiculaire que nous vous proposons est composé de deux éléments : une tisane et une pommade. L’action combinée de la poudre et de la pommade est très efficace. Elle entraîne l’absorption efficace de tout le liquide contenu dans le scrotum. Ainsi, les premiers effets se feront ressentir très vite. Conséquemment vous remarquerez que progressivement vos testicules redeviendront normaux. Généralement,l’utilisation de plantes naturels donnent très souvent des résultats positifs et agissent significativement contre l’hydrocèle. Ainsi ce remède naturel est le secret pour guérir définitivement de l’hydrocèle testiculaire. Faites-nous confiance ! C’est la solution parfaite pour ceux qui veulent guérir naturellement de l’hydrocèle testiculaire sans opération.

Pour decouvrir notre remède naturel pour soigner l'hydrocèle, cliquez ici


 

Types et causes

Il y a des formes differentes d'hydrocèle:

  • hydrocèle primaire (congénitale ou non congénitale) : elle n'est pas causée par d'autres maladies; il peut être présent à la naissance et disparaît généralement de manière autonome quelques mois après la naissance. L'accumulation de transsudat congénital est due à l'absence de fermeture du canal péritonéal-canal vaginal, entraînant le passage du fluide normalement présent dans l'abdomen dans le scrotum;
  • hydrocèle secondaire ou acquise : elle est généralement présente chez l'adulte et est causée par d'autres maladies ayant un effet indirect sur l'hydrocèle.
  • hydrocèle idiopathique : c’est un type d’hydrocèle dont la cause n’est pas connue.

Parmi les maladies qui causent l'hydrocèle secondaire, il y a:

  • hernie inguinale;
  • infections testiculaires ou épididymales;
  • traumatisme testiculaire ou épididymaire;
  • occlusion de liquide ou de sang dans le cordon spermatique;
  • kystes;
  • tumeurs.

La hernie inguinale peut être une cause d'hydrocèle primaire et secondaire, car elle est en mesure de déterminer si la fermeture du canal péritonéal vaginal (hydrocèle congénitale) ou la réouverture du canal (hydrocèle secondaire) sont fermées.

 

Symptômes d'hydrocèle

Le scrotum apparaît anormalement gonflé et turgescent, totalement ou partiellement (des deux côtés ou d’un seul côté). La peau du scrotum est tendue, mais ne fait généralement pas mal. En général, il est difficile de sentir le testicule à la palpation en raison de la masse liquide qui l’entoure. Les enfants atteints d'hydrocèle ne se plaignent souvent pas du problème et le dérangement est détecté par hasard par les parents pendant le changement de l'enfant ou, s'il est mineur, par l'œil expert du médecin.
Le gonflement peut être présent dès la naissance ou apparaître soudainement, parfois en raison de maladies infectieuses ou de fièvre. Un ou les deux sacs scrotaux peuvent apparaître plus volumineux, doux au toucher ou très tendus et durs.
Les dimensions de l'hydrocèle peuvent varier au cours de la journée: plus petites le matin, étant donné que la position couchée maintenue pendant le sommeil permet au liquide de refluer dans l'abdomen, et davantage le soir en raison de la gravité.

 

Conséquences de l'hydrocèle

L'hydrocèle peut avoir des conséquences, notamment:

  • compression du testicule par le liquide contenu dans le sac scrotal, avec pour conséquence une altération du développement normal du testicule;
  • évolution possible vers la formation d'une hernie inguinale: une boucle intestinale dans le péritoine-canal vaginal, qui peut être piégée à l'intérieur du canal même et s'étouffer. Cela provoque une douleur intense, des pleurs inconsolables chez l'enfant, un gonflement et une rougeur de la région inguinale.

 

Quels sont les presonnes les plus à risque?

L'hydrocèle sur une base congénitale peut se manifester:

  • à la naissance, où 5 enfants sur 100 nés à la fin de la grossesse sont touchés et 16 à 25 ans sur 100 sont des prématurés. Peut se résoudre spontanément au cours de la première année. Pour une année de vie, seulement 1 enfant sur 100 est affecté;
  • Au cours des premières années de la vie, des épisodes infectieux ou fébriles peuvent augmenter la quantité de liquide présente dans la cavité abdominale. Cela provoque une augmentation de la pression à l'intérieur de l'abdomen qui peut fatiguer et ouvrir un canal du péritoine vaginal à partir de la fermeture précaire, provoquant ainsi le passage du liquide dans le scrotum;
  • dans les cas les plus graves et non traités, il peut induire l'infertilité et la stérilité.

L'hydrocèle réactive peut toucher à tout âge, même si elle touche particulièrement les jeunes adolescents.

 

Diagnostic d'hydrocèle

Le médecin soupçonne le diagnostic d'hydrocèle à l'examen physique, notamment grâce à la palpation scrotale. Le médecin, grâce à la transillumination, peut facilement vérifier si le fluide est clair ou sombre pour exclure d’autres pathologies (dans le cas de l’hydrocèle, le liquide est clair); par la suite, avec l'échographie, vous pouvez avoir une confirmation du diagnostic.

Les sémiotiques peuvent aider le médecin dans le diagnostic différentiel:

  • si la taille du sac scrotal varie en raison de la pression exercée sur l'abdomen ou sur le sac lui-même, il est alors facile de le traiter comme une hydrocèle secondaire à une hernie inguinale;
  • si le gonflement est douloureux, il peut s'agir d'une hydrocèle secondaire à une épididymite.

Hydrocèle: cures et remèdes

Dans la majorité des cas d'hydrocèle congénitale et / ou légère, il est possible de voir une résolution spontanée dès la première année de vie . C'est pourquoi le médecin attend souvent l'année avant d'établir la possibilité d'une intervention chirurgicale corrective, en surveillant le moment variations.
Si l'hydrocèle est douce chez l'adulte, vous pouvez également choisir de ne pas intervenir en effectuant des contrôles périodiques.
Dans les cas où l'hydrocèle est secondaire ou sévère , quel que soit l'âge (même inférieur à un an), une intervention chirurgicale corrective est indiquée, notamment afin de ne pas exposer le patient à des complications.

Le traitement chirurgical est habituellement utilisé:

  • lorsque l'hydrocèle primaire congénitale ne se résorbe pas avant l'âge de quatre ans;
  • ou lorsqu'une hydrocèle primaire non congénitale ne se résout pas en quelques mois.

Chirurgie d'hydrocèle

L’intervention chirurgicale dans le cas de l’hydrocèle congénitale a pour objectif de fermer le canal péritonéal-vaginal resté ouvert avec pour conséquence l’élimination du liquide présent autour du testicule. L'opération nécessite un séjour d'une nuit ou se fait en hôpital de jour et dure environ 20 minutes. L'intervention est définitive et décisive.
Dans le cas d'hydrocèle secondaire, l'intervention ne nécessite que l'élimination du liquide et des tissus qui le contiennent, en plus du traitement en amont qui l'a déterminé (par exemple, élimination de la tumeur éventuelle).

Risques et pronostic

Les principaux risques d'un traitement chirurgical sont liés à des saignements ou infections dans le champ opératoire ou à des réactions indésirables aux anesthésiques. L'opération est assez simple et réussit dans la grande majorité des cas. Dans de très rares cas, des dommages chirurgicaux permanents peuvent survenir aux structures impliquées.

Séquelles et suivi

En cas d'hydrocélectomie, il peut être nécessaire d'utiliser un jockstrap pendant un certain temps et d'appliquer de la glace sur la zone dans les 24 heures suivant l'opération. La formation d'un hématome est possible, qui se résorbe généralement en quelques jours. Des infections ou des dommages aux tissus ou aux structures scrotales peuvent survenir. En cas d'aspiration, des infections, une fibrose, une douleur dans le scrotum et une récidive de l'hydrocèle peuvent survenir.

 

Ajouter un commentaire