Anti-inflammatoires naturels pour soigner la varicocèle

La varicocèle est associée à une inflammation de la région génitale de l'homme. Les anti-inflammatoires naturels peuvent aider à soulager la douleur. 

Varicocèle: symptômes

La varicocele est une inflammation des veines qui traversent les organes génitaux masculins.

Il est associé aux symptômes suivants:

> Gonflement d'un ou des deux testicules;

> inconfort ou douleur.

Aucun autre symptôme n'indique une varicocèle en cours.

Nous sommes souvent atteints de varicocèle à la suite d’examens ou de tests de fertilité. Une varicocèle négligée peut en effet entraîner l’atrophie du testicule affecté et la perte de la fonction testiculaire.

La varicocèle n'est rien d'autre qu'une forme de varices dans laquelle les veines grossissent et permettent au sang de stagner à l'intérieur, avec peu de retour veineux des extrémités vers le cœur. La varicocèle est causée par une mauvaise circulation sanguine dans les organes génitaux.

 

Comment guerir de la varicocèle avec les plantes?
D’abord, la varicocèle n’est pas une fatalité dont le seul moyen de s’en sortir est une opération. L’utilisation de plantes naturelles permet de guérir définitivement de la varicocèle en évitant l’opération chirurgicale. Le remède naturel pour guérir de la varicocèle que nous vous proposons est entièrement fait à base de plantes. C’est un remède naturel qui soigne la varicocèle avec succès en renforçant les valves ou valvules situés dans les veines des cordons spermatiques. Donc les veines deviennent dès lors toniques et tenaces pour faciliter la montée dynamique du sang le long des veines. Cela pour rejoindre les veines les plus importantes comme la veine rénale gauche et la veine cave inférieure. Alors, il a prouvé son efficacité avec des dizaines de cas résolus. Associé a une alimentation adapté, il permet de soigner la varicocèle assez facilement. Donc, il s’agit du meilleur remède naturel pour guérir de la varicocèle et éviter l’opération.
Pour découvrir notre remède naturel contre la varicocèle, cliquez ici


 

Anti-inflammatoires naturels pour soigner la varicocèle

La varicocèle peut être traitée comme les varices. Il est donc nécessaire de rétablir le retour veineux des organes génitaux vers le cœur. Dans la phase aiguë, quand il y a présence de douleur, d'inconfort, de lourdeur dans le scrotum et de gonflement, il est possible d' agir sur le symptôme.

> Un remède naturel capable de mobiliser la circulation consiste en des bains génitaux , à utiliser à l’eau douce. En particulier, les douches et les bains génitaux sont plus efficaces lorsque l'eau est concentrée sur les zones inguinales, plutôt que directement sur les parties enflammées.

De cette façon, le sang est attiré à la périphérie. Dans le cas de varicocèle, on réalise des bains à l'aine, lors de l'insertion antérieure des jambes avec le tronc. Les bains et la douche froide des membres inférieurs sont une aide précieuse au retour veineux.

> Un autre anti-inflammatoire naturel est la prise d’ oméga 3 : des suppléments d’origine tant animale que végétale sont disponibles sur le marché. L'alimentation peut également être une aide valable pour intégrer les oméga-3, il suffit de prendre de l'huile de lin pressée à froid ou des graines de lin hachées.

> Pour etre soignés, les varices ont bésoin des flavonoïdes présents dans les myrtilles, notamment les myrtilles. Les fruits, le jus de fruits frais non sucré et les suppléments à base de mûres favorisent la circulation sanguine et renforcent les parois veineuses.

Une fois l’urgence résolue, il est nécessaire d’enquêter sur les causes de la varicocèle et d’agir en conséquence. La varicocèle est souvent associée à une difficulté circulatoire générale , à un surpoids, à une mauvaise mobilité musculaire et à un mode de vie sédentaire, à une alimentation trop riche en graisse et en cholestérol.

Il est important de prendre soin de votre corps , en essayant de mieux comprendre ce qui s'y passe et ce qui peut arriver dans le futur.

 

Évitez les aliments inflammatoires
Vous devez minimiser la quantité de nourriture inflammatoire que vous consommer:
-les produits laitiers
-l’alcool
-le sucre
-les acides gras saturés et trans (les huiles de tournesol, de maïs et végétales, la margarine, etc.)
-les acides gras oméga-6,
-glucides raffinés (produits à base de farine blanche, riz blanc, pâtes, etc.
 
Évitez les aliments qui mènent à la constipation. Éviter les boissons alcoolisées. Réduisez vos risques de constipation en consommant des aliments riches en fibres, tels que des grains entiers et des fruits, sans oublier de boire beaucoup d’eau!

 

Ajouter un commentaire