médicament pour réduire les fibromes utérins: L' ulipristal

  • Par thierry96
  • Le 16/11/2019 à 16:21
  • 0 commentaire

Les fibromes utérins, plus connus sous le nom de «fibromes», sont les tumeurs bénignes les plus courantes de l'ensemble du tractus génital féminin. Dans la population en général, on les trouve chez 1 femme sur 4 en âge de procréer, tandis que 1 femme sur 2 âgée de plus de 40 ans et 4 sur 10 âgées de 30 à 40 ans ont des fibromes utérins qui apparaissent généralement avec ou sans symptômes et dans différentes dimensions et endroits dans l'utérus.

En extrapolant ces valeurs de prévalence à notre population, nous estimons que plus de 5 millions de francaises souffrent de cette maladie. C'est la tumeur la plus fréquente chez les femmes en âge de procréer. Près de la moitié des patients ne présentent aucun symptôme et, dans ces cas, le diagnostic est établi de manière presque naturelle, telle qu'une échographie de routine.

Toutefois, dans les cas où des symptômes apparaissent, les fibromes peuvent provoquer des douleurs pelviennes et menstruelles et, lors des rapports sexuels, des saignements excessifs (avec ou sans menstruations), une anémie, des mictions fréquentes, des nausées, des vomissements. et fièvre De même, ils ont généralement des conséquences négatives sur la fertilité. Si vous avez des fibromes et que vous essayez de tomber enceinte, voici ce qu'il vous faut:

C'est le meilleur remède naturel au monde pour faire disparaître vos fibromes de façon naturel et tomber enceinte rapidement. Il est composé de plusieurs tisane faites à base des meilleures plantes au monde pour supprimer tout vos fibromes, faire disparaître les douleurs et expulsez tous les déchets contenus dans votre utérus. Comment sa marche?
La tisane agis en empêchant l’action de la progestérone sur l’endomètre (muqueuse de l’utérus) et en conservant les taux d’œstrogène dans les limites normales. Cela aura pour effet la disparition définitive des fibromes et de vos douleurs. Ainsi, les saignements menstruels abondants vont totalement cessé à la fin du traitement.Pour découvrir notre remède naturel pour:
-Faire disparaître les fibromes, cliquez ici
-Contre les fausses couches, cliquez ici
-Pour tomber enceinte rapidement, cliquez ici


 

Ces symptômes affectent considérablement la qualité de vie: les douleurs peuvent être invalidantes et entraver les activités quotidiennes, sociales ou professionnelles, tandis que l'anémie peut devenir chronique et causer de la fatigue, un affaiblissement et un engagement général pour la santé. Pour cette raison, chez ce type de patients symptomatiques, le traitement est orienté, dans un premier temps, vers leur contrôle.

Le myome utérin est une tumeur bénigne hormono-dépendante de cause inconnue, même si elle est connue pour avoir une composante héréditaire importante. Il existe des médicaments, tels que les contraceptifs hormonaux, qui peuvent contribuer à l’amélioration des saignements abondants pendant la menstruation, mais pas toujours, et d’autres médicaments tels que les analogues de la LHRH qui réduisent la taille des myomes, mais ont des effets secondaires similaires à ceux causés par la ménopause, comme les bouffées de chaleur et l'ostéoporose .

Il existe un traitement non chirurgical des myomes qui permet de préserver l'utérus: l'embolisation artérielle utérine. Les myomes de moins de 10 cm et bien vascularisés sont une indication de cette procédure. Chez les femmes asymptomatiques ou qui ne souhaitent plus devenir mères, les fibromes utérins ne nécessitent généralement pas de traitement et, dès l'arrivée de la ménopause, ils réduisent généralement leur taille, puisqu'il s'agit de tumeurs hormono-dépendantes liées au cycle menstruel.

Pour le traitement des fibromes utérins, l’ANMAT (Administration nationale du médicament, des aliments et de la technologie médicale) a récemment approuvé l’acétate d’ulipristal, un médicament qui réduit considérablement les symptômes en quelques jours et réduit de plus de la taille des fibromes de 80 pour cent. L'ulipristal représente un progrès très important par rapport aux traitements disponibles, car il a prouvé qu'il réduisait considérablement les symptômes des myomes en des dimensions qui nous permettent de retarder ou de simplifier la chirurgie et de l'éviter directement dans un pourcentage des cas.

L'approbation de l'acétate d'ulipristal a été fondée sur plusieurs études cliniques, baptisées PEARL I, II, III et IV, qui ont prouvé son innocuité et son efficacité, démontrant que 73,5% des patients ont arrêté le saignement et ont présenté une réduction du myome après Quatre cycles répétés. À leur tour, 9 sur 10 (93%) ont réussi à contrôler le saignement à la fin de chaque cycle de traitement. Avant de commencer le traitement, les femmes avaient enregistré un pourcentage de qualité de vie proche de 55%. Après l'achèvement, cela représentait entre 80 et 85%. Par contre, la douleur initiale exprimée était de 50% et, après traitement, elle n’est devenue qu’entre 5 et 6%.

Le grand avantage de l’ulipristal est qu’il réduit le volume des saignements très rapidement, en seulement sept jours, et en parallèle, il réduit considérablement la taille du myome. Cela nous permet de soigner l’anémie du patient sans intervention médicale d'urgence, ou avec une chirurgie beaucoup moins grave.

L'ulipristal a un seul effet indésirable principal: 1 patient sur 10 (11%) a présenté des maux de tête et, dans une moindre mesure, des sensations de vertige et de douleur. Toutefois, la littérature médicale ne fait état d'aucun effet indésirable nécessitant l'admission ou la suspension du traitement.

 

Ajouter un commentaire