RECETTE POUR GUÉRIR NATURELLEMENT LES KYSTES OVARIENS

RECETTE POUR GUÉRIR NATURELLEMENT LES KYSTES OVARIENS

Un kyste ovarien correspond à une tuméfaction renfermant du liquide et se développant sur les ovaires (organes situés à l’extrémité des trompes de Fallope, elles-mêmes reliées à l’utérus). Les experts de d’ AFRIQUE SANTE mettent à votre disposition un traitement naturel à base de plante pour soigner les kystes ovarien sans opération. Pour voir le traitement cliquez sur l’image

 

Traitement naturel anovulation

 

Les kystes dits organiques, qui touchent majoritairement les femmes plus âgées : ces kystes ne régressent pas, sont également bénins dans la majorité des cas.

Les kystes ovariens sont en général indolores : on parle de kystes asymptomatiques. Néanmoins, ils peuvent engendrer quelques signes légers permettant de les détecter : douleurs abdominales basses, douleurs pelviennes ; métrorragies, saignements d’origine utérine survenant en dehors des règles ; sensation de pesanteur pelvienne, lourdeur dans le bas-ventre…

En cas de signes plus bruyants, une complication peut être suspectée, notamment devant une torsion d’annexe, c’est-à-dire une rotation de l’ovaire sur lui-même engendrée par le poids du kyste, qui entraîne une douleur violente et peut être responsable de la perte fonctionnelle de l’ovaire.

Ingrédients :

-Racine fibromyalgie, très capital (disponible ici)

-Tetrapleura tetraptera (nom vulgaire 4 cotés)

Préparation :

Mettez-le en morceaux et le mettre dans un récipient d’eau, après les avoir trempé quelques minutes

Mode d’emploi:

Buvez un demi verre le matin à jeun, le soir avant de dormir et faites votre purge.

Deux types de kystes se présentent sous la peau : le kyste épidermoïde (formé à partir de cellules épidermiques) et le kyste sébacé (formé dans les glandes sébacées). Ces kystes ont l’apparence de petites bosses lisses de la même couleur que la peau ou plutôt « jaunes-blancs ».

Ils apparaissent sur le visage, sur le cou, sur le tronc, et parfois dans la région génitale. On peut aussi en retrouver au niveau du dos et des membres. La plupart du temps indolores, ces kystes croissent lentement et ne nécessitent habituellement aucun traitement.

Le kyste pilonidal est une petite poche contenant des poils et des débris de peau située au dessus de sillon interfessier. S’ils s’infectent, ces kystes peuvent être très douloureux et nécessiter une intervention. Les kystes pilonidaux surviennent plus communément chez les jeunes hommes et le problème est souvent récurrent. Les personnes qui passent de longues périodes assises, comme les chauffeurs de camions, sont plus à risque de développer ce type de kystes.

Poignets

Le kyste synovial apparait le plus souvent sur le dos du poignet ou à la base des doigts, spontanément ou suite à un traumatisme. Sa taille varie de quelques millimètres à plusieurs centimètres et il peut être douloureux à la compression ou lors de certains mouvements. Ces kystes ne sont pas dangereux et disparaissent habituellement d’eux-mêmes après quelques semaines ou quelques mois. Une intervention chirurgicale mineure peut être effectuée pour retirer le kyste.

Genoux

Le kyste poplité (ou kyste de Baker) est une poche de liquide articulaire (liquide synovial) qui apparaît derrière le pli du genou. Selon son volume, le kyste peut entraîner une gêne ou une douleur derrière le genou, comme une tension, des difficultés à marcher ou une limitation des mouvements de flexion. Rarement, il peut compresser certains nerfs et entraîner un gonflement ou un fourmillement au niveau de la jambe. La plupart du temps, le kyste poplité est lié à l’arthrite ou à une blessure au genou.

Les articulations et les tendons, comme le genou et les poignets, sont tapissés d’une membrane appelée tissu synovial. Celui-ci sécrète un liquide visqueux, le liquide synovial, qui permet de nourrir et de lubrifier les articulations. Le tissu synovial peut spontanément ou suite à un traumatisme, former des poches qui se remplissent de liquide synovial, à l’origine des kystes.

Chez les femmes

Le kyste de la glande de Bartholin se manifeste par une bosse ou une douleur à l’entrée du vagin. Les glandes de Bartholin produisent un fluide protecteur et lubrifiant qui peut parfois s’infecter et engendrer une enflure ou la formation d’un kyste. Ce kyste est sans gravité et peut affecter toutes les femmes à un moment de leur vie.

Un kyste aux ovaires est une poche remplie de liquide qui se développe à la surface ou à l’intérieur d’un ovaire. Les kystes aux ovaires sont très communs chez les femmes et sont rarement cancéreux avant l’âge de 50 ans.

Il existe plusieurs types de kystes aux ovaires. Les kystes fonctionnels apparaissent durant le cycle de l’ovulation (le relâchement d’un œuf par l’ovaire). La plupart de temps sans douleur, inoffensifs et non-cancéreux, ils disparaissent habituellement d’eux-mêmes après 2 ou 3 cycles menstruels.

D’autres types de kystes sont dus à des tumeurs bénignes comme les kystes dermoïdes, les kystes endométriosiques (ou endométriome) chez les femmes atteintes d’endométriose. Le syndrome des ovaires polykystiques n’est pas dû à des kystes mais à des follicules sur les ovaires qui en font augmenter le volume.

Certains kystes ovariens bénins peuvent augmenter le risque de cancer des ovaires. Certaines tumeurs malignes et certains cancers des ovaires débutent par un kyste aux ovaires.

Col de l’utérus

Un kyste de Naboth (ou œuf de Naboth) est une poche remplie de mucus qui se forme sur la paroi du col de l’utérus (Le col de l’utérus est tapissé de glandes qui produisent du mucus). Ce type de kyste est commun chez les femmes après l’accouchement ou chez les femmes ménopausées dont la paroi utérine s’amincit avec l’âge. Ce kyste ne comporte pratiquement aucun symptôme et est habituellement détecté lors d’un examen pelvien de routine. Il ne présente aucun risque pour la santé.

Seins

Un kyste au sein est une masse contenant du liquide produit par les glandes mammaires. Il peut être petit et insensible au toucher ou parfois plus gros, de forme ovale ou ronde, de 1 cm ou 2 cm de diamètre et se déplace facilement sous les doigts. Le kyste a tendance à devenir dur et sensible avant les règles. Avoir un kyste au sein n’est pas un facteur de risque de cancer du sein.

Pour plus d’information contacter nos experts : +33644661758      +22990312738

 

 

 

 

 

 

Ajouter un commentaire