kyste ovaire douloureux

KYSTE OVAIRE DOULOUREUX

Les douleurs aux ovaires sont en fait des douleurs pelviennes, c'est-à-dire qu'elles se situent dans le petit basin. Mais une douleur en bas des intestins peut être interprétée comme une douleur ovarienne. En effet, il est souvent difficile de définir si la douleur provient de l'ovaire, de l'utérus, de la vessie, du côlon (si la douleur est du côté gauche), ou de l'appendice (si la douleur est du côté droit). Que signifient ces douleurs ? Comment les soulager ? Quels sont les symptômes qui doivent pousser à consulter ? Eclairage des experts d’AFRIQUE SANTE. 

Les experts d’AFRIQUE SANTE mettent à la disposition de leurs patientes, un remède à base de meilleurs plantes et racines au monde pour soigner les kystes ovaire douloureux

Contacter les experts d’AFRIQUE SANTE ,t el/whatsapp : +33644661758 

Causes

"Il est fréquent d'avoir des douleurs dans le bas-ventre au moment de la période d'ovulation (en plein milieu du cycle). Généralement, ces douleurs durent environ 24 heures, correspondent à une sensation de brûlure ou de pincement au niveau du bas-ventre et interviennent toujours à la même période, c'est-à-dire au milieu du cycle menstruel". L'ovulation correspond à l'expulsionde l'ovule par les ovaires et s'accompagne d'une libération d'un liquide qui circule alors dans le péritoine, c'est cette sensation qui peut être perçue comme douloureuse. Une douleur au bas-ventre peut également s'intensifier à l'approche des règles et pendant les menstruations. Dans la plupart du temps, cette douleur cyclique s'estompe en prenant un antalgique de type paracétamol ou ibuprofène. En revanche, une douleur récurrente, brutale, intense et accompagnée d'autres symptômes peut être le signe d'une pathologie gynécologique comme une infection pelvienne (salpingite), de l'endométriose, d'un kyste ovarien ou toute autre maladie qui impacte les organes situés près des ovaires. "Par ailleurs, chez une patiente qui a des douleurs pelviennes et qui a un retard de règles ou un oubli de pilule, on peut soupçonner le début d'une grossesse, voire une grossesse extra-utérine", poursuit-elle. Dans ce cas, il est important de réaliser un test de grossesse et de prendre rendez-vous chez un médecin. Une infection sexuellement transmissible ou une grossesse doivent rapidement être diagnostiquées et prises en charge. 

Quand consulter

"Une douleur au bas-ventre qui persiste  doit faire l'objet d'une consultation médicale"

En fonction de l'intensité de la douleur, de sa persistance et si elle est accompagnée d'autres symptômes (des saignements, des symptômes urinaires comme une envie fréquente d'uriner, des brûlures, des troubles digestifs, des ballonnements, des diarrhées, de la constipation, de la fièvre...), il faut consulter un médecin sans attendre. Ce dernier pourra vous prescrire des examens complémentaires comme une échographie pour établir un diagnostic sur l'origine du problème. Parfois, "les douleurs sont tellement violentes qu'il est plus prudent de se rendre directement aux urgences. Généralement, cela arrive lorsqu'il y a un kyste ovarien qui se rompt ou lors qu'il se tord : les douleurs s'accompagnent de nausées, de vomissements et parfois, de troubles digestifs. Une intervention chirurgicale est alors bien souvent nécessaire. Dans tous les cas, une douleur au bas-ventre qui persiste doit amener à consulter"

 

TRAITEMENT

"Pour soulager la douleur dans l'immédiat, on peut tout à fait prendre des antalgiques simples comme du paracétamol ou un antispasmodique comme du Spasfon. Ces médicaments ne masqueront pas la pathologie, mais atténueront simplement la douleur".

  • Une douleur qui passe après la prise d'un antalgique n'est pas forcément inquiétante.
  • Une douleur qui est atténuée après la prise d'un antispasmodique peut être le signe d'une douleur de l'utérus ou des douleurs au niveau du système digestif (l'intestin est un peu spasmé).
  • Si la douleur reste importante, il ne faut pas prendre de médicaments plus puissants sans consulter l'avis d'un médecin qui, en fonction de l'origine de la douleur, prescrira un traitement adapté et individualisé (hormones, anti-inflammatoires, autres traitements...). Voilà pourquoi il est important pour lui de réaliser un examen clinique associé à d'autres examens pour préciser son diagnostic.

Autre conseil : pour apaiser la douleur, il est possible d'utiliser une bouillotte ou de prendre une douche chaude. L'effet de la chaleur va permettre de détendre les contractures musculaires de l'utérus. Bien s'hydrater est également très important car l'utérus a tendance à se crisper lorsqu'il est déshydraté. 

Les experts d’AFRIQUE SANTE mettent à la disposition de leurs patientes, un remède à base de meilleurs plantes et racines au monde pour soigner les kystes ovaire douloureux

Contacter les experts d’AFRIQUE SANTE, tel/whatsapp : +33644661758 

 

 

 

Ajouter un commentaire