Fausse couche statistique/traitement naturel pour éviter définitivement les fausses couches

Fausse couche statistique/traitement naturel pour éviter définitivement les fausses couches

GENERALITE

Le risque de fausse couche est une préoccupation commune à beaucoup de femmes, surtout en début de grossesse. Si vous êtes une nouvelle femme enceinte et que vous essayez de comprendre la myriade de statistiques sur les fausses couches, voici une explication de chacune d'elles qui, espérons-le, facilitera votre esprit.

Taux de fausse couche pour toutes les conceptions

Si l'on prend en compte le nombre de fausses couches connues et le nombre de fausses couches inconnues, il y a plus de chances que de fausses couches. Aussi alarmant que puisse être cette affirmation, ce qu’elle illustre, c’est que la perte de grossesse est un événement fréquent, qui passe généralement inaperçu, souvent parce qu’elle est survenue quelques jours après la conception et n’était pas viable au départ.

Que faire pour éviter les fausses couches avec les plantes?
Voici le meilleur remède naturel pour éviter les fausses couches et vivre une grossesse paisible. Il est spécialement conçu pour les femmes qui ont déjà fait des fausses couches à répétition, ou pour celles qui sont enceintes et qui craignent de faire une fausse couche. Comment sa marche?
Notre remède naturel agit en augmentant la production de la progestérone. La progestérone est une hormone essentielle qui permet de préparer l’utérus à la nidation, puis au maintien de la gestation. Notre remède naturel multipliera par 100 la probabilité de mener votre grossesse à terme. Ce remède naturel est le secret pour empêcher les fausses couches. Même en cas de fausse couche à répétition, rassurez-vous ! Grâce à notre traitement naturel vous pouvez mener une grossesse à terme assez facilement.
Pour découvrir notre remède naturel contre les fausses couches, cliquez sur l’image.

Traitement naturel fausses couches

 

Des études impliquant la fécondation in vitro (FIV) ont révélé qu'un très grand pourcentage d'œufs récoltés présentait des anomalies chromosomiques, principale cause de fausse couche précoce.

Une autre étude largement citée de l'Institut national des sciences de la santé environnementale (NIEHS) a révélé qu'environ 22% de toutes les conceptions n'impliquent même jamais une implantation complète. Ces deux anomalies expliquent pourquoi tant de fausses couches passent inaperçues.

Selon les preuves actuelles, si vous prenez en compte les œufs fécondés qui ne parviennent pas à s'implanter avec les grossesses qui se terminent par une fausse couche, environ 70 à 75% de toutes les conceptions aboutiront à une perte de grossesse.

Aussi décevant que puisse être cette statistique, si vous savez déjà que vous êtes enceinte, vos chances de mener votre bébé à terme sont bonnes.

 

Mythes communs sur la fausse couche

Après l'implantation

La question de savoir si une implantation échouée peut être définie comme une "fausse couche" relève de l'opinion. La plupart des médecins considèrent que la grossesse commence au moment de l'implantation plutôt qu'à la fécondation. Dans ce contexte, le taux de fausse couche peut varier considérablement.

Selon l'étude NIEHS, 31% des grossesses confirmées après l'implantation se terminent par une fausse couche. Cela se traduit par environ une grossesse sur trois.

Mais avant de trop vous inquiéter à propos de ces chiffres, notez que ce chiffre provient d'une étude menée auprès d'une population de femmes dont la grossesse a été confirmée au tout premier moment où il est scientifiquement possible de détecter une grossesse.

Dans la vie réelle, la plupart des femmes découvrent qu'elles sont enceintes plus tard que les participantes à cette étude, et le risque de fausse couche diminue à mesure que la grossesse progresse. Cela signifierait que la plupart des femmes ont moins de risques de fausse couche au moment de la confirmation de leur grossesse.

Néanmoins, il convient de noter que de nombreux experts considèrent cette statistique comme un argument contre les tests de grossesse ultra-sensibles en début de grossesse avant de manquer une période menstruelle. L'utilisation de tels tests augmente le risque de détecter une grossesse non viable qui fera une fausse couche dans quelques jours et qui autrement aurait tout simplement ressemblé à une période menstruelle normale.

Connaître de telles grossesses peut être une source de stress pour beaucoup de femmes, et si cela est vrai pour vous, cela vaut la peine d'attendre le test de dépistage jusqu'à ce que vos règles soient en retard.

 

Quand l'implantation se produit-elle pendant la grossesse?

Après une grossesse confirmée

Pour la population générale des femmes enceintes, le taux de fausses couches après une grossesse confirmée est généralement la statistique la plus pertinente.

Les recherches suggèrent qu'entre 10% et 20% des femmes dont la grossesse est médicalement confirmée finiront par une fausse couche. Quatre-vingt pour cent d'entre eux se produiront au cours du premier trimestre.

La raison de la disparité entre cette statistique et l’étude NIEHS est simple: plus une grossesse est avancée, moins le risque de fausse couche est élevé. Comme beaucoup de femmes qui tombent enceintes ne suivent pas leurs règles, il se peut qu'elles aient déjà quelques semaines, peut-être plus de la moitié du premier trimestre, au moment de la confirmation de la grossesse.

Étant donné que la majorité des fausses couches se produisent au cours des 12 premières semaines de gestation, le risque de perte de grossesse au bout de 12 semaines diminue considérablement, pour tomber entre 3 et 4%. Après 20 semaines, le risque est d'environ 1 sur 160.

 

Après le rythme cardiaque fœtal

La plupart des médecins s'accordent à dire que voir le rythme cardiaque fœtal à l'échographie signifie que le risque de fausse couche est beaucoup plus faible. La confirmation du rythme cardiaque fœtal signifie que le bébé a dépassé les stades initiaux de développement au cours desquels se produisent la majorité des fausses couches au cours du premier trimestre.

Selon une étude menée par l'Université Monash, le risque global de fausse couche après la détection d'un rythme cardiaque fœtal avoisine 4%, il baisse à 1,5% après 8 semaines et à 0,9% toutes les 9 semaines.

La seule chose qui soit sûre à dire, cependant, est que voir le rythme cardiaque du bébé est un bon signe. Cela signifie que le bébé grandit comme il se doit et il n’ya aucune raison de s’inquiéter pour le moment.

Malheureusement, il existe une exception à cette règle: une fréquence cardiaque lente (moins de 100 battements par minute) peut signaler une fausse couche imminente, en particulier à mesure que la grossesse avance.

 

Précision du rythme cardiaque fœtal et des ultrasons

Taux de fausse couche récurrente

La plupart des faunes divisent pour la première fois sont aléatoires et ne se reproduisent pas. Après une fausse couche, les probabilités de faire une fausse couche avec votre prochaine grossesse sont environ 20%. Ce n'est pas beaucoup plus élevé que quelqu'un sans antécédents de fausse couche.

Avec deux fausses couches précédentes, le risque d'une autre fausse couche est de 28%, et avec trois fausses couches précédentes, le risque augmente à 43%. Il est possible que le dépistage des causes de fautes puisse être utile dans ces cas.

 

Causes de fausse couche récurrente

Autant que nous puissions le regretter, la fausse couche est inévitable et le moyen utilisé par l’organisme pour mettre fin à une grossesse qui n’a aucune chance de succès. Bien qu'il n'y ait pas grand chose que vous puissiez faire pour réduire votre risque de fausse couche, vous pourrez peut-être réduire votre risque en évitant l'alcool, en ne fumant pas et en minimisant certains risques professionnels.

Lorsque vous êtes enceinte ou espérez devenir enceinte, vous voudrez peut-être tout faire correctement. Il est facile de se laisser submerger par les nombreuses statistiques qui circulent. Essayez de vous concentrer sur ce qui est sain pour votre corps et pour nourrir votre grossesse.

https://www.verywellfamily.com/making-sense-of-miscarriage-statistics-2371721

 

Ajouter un commentaire