10 plantes contre l'épilepsie

10 PLANTES CONTRE EPILEPSIE

Voici 10 différentes plantes que les experts d’AFRIQUE SANTE vous recommandent pour lutter contre les crises d’épilepsie.

Les experts d’AFRIQUE SANTE mettent à la disposition de leurs patients un traitement très efficace à base de meilleures plantes au monde pour éviter le plus possible les crises d’épilepsie.

Contacter nos expertss, tel/whatsapp : +33644661758      +22990312738

1-Afraegle paniculata

Le fruit poudré nigérian est un arbuste à feuilles persistantes, épineux ou un arbre atteignant 15 mètres de haut. Le tronc court se ramifie généralement à une distance de 150 à 200 cm du sol, il peut avoir un diamètre de 25 à 40 cm. L’arbre a une canopée arrondie composée de nombreuses branches portant des épines très pointues et droites. L'arbre est récolté dans la nature pour un usage local en tant qu'aliment, médicament et source de bois. Il est souvent planté pour ses usages médicinaux dans les villages du BENIN et du NIGERIA. Cette est un anticonvulsive il permet de lutter contre les crises d’épilepsie

2- Cissampelos mucronata

 Les tiges de Cissampelos mucronata sont couramment utilisées pour la ligature, la liaison et la vannerie; en RD Congo, les tiges sont utilisées pour fabriquer des lignes de pêche. Production et commerce international Cissampelos mucronata est principalement commercialisé sur les marchés locaux. Il peut entrer sur des marchés plus vastes sous le nom de «pareira brava». Suite au récente recherche scientifique des experts d’AFRIQUE SANTE , il à été conclure que le cissampelos mucronata est un puissant anticonvulsive et peut permettre de lutter contre les crises d’épilepsie.

3- Securidaca longepedunculata

L'arbre violet est un arbre de taille petite et moyenne atteignant 6 m de haut, à l'écorce lisse gris pâle. Les feuilles sont de taille et de forme variables, alternes, souvent en grappes ou entassées sur des rameaux d'éperons nains qui sont parfois à bout d'épine. Ils ont des poils très fins quand ils sont jeunes mais ils les perdent en vieillissant. Les fleurs sont délicatement parfumées, en petites grappes, roses à pourpres et sont produites au début de l'été. Ils mesurent environ 10 mm de long et sont chacun portés sur une longue tige mince (pédoncule). Les pulvérisations terminales et axillaires mesurent environ 30 à 50 mm de long et apparaissent avec les très jeunes feuilles. Le fruit est rond, avec une aile membraneuse distincte atteignant 40 mm de long, vert violacé encore jeune, devenant de couleur paille pâle et visible entre avril et août. Cette  plante est très utilisé par les experts d’AFRIQUE SANTE pour lutter contre les crises d’épilepsie.

4- lantana camara

Lantana est un genre de plantes vivaces comptant environ 500 espèces, originaire d'Inde et originaire des tropiques des Amériques et de l'Afrique. Comprend les plantes herbacées et les arbustes pouvant atteindre 2 m de haut. Elle est généralement cultivé dans les frontières et massives par les couleurs de ses fleurs. Les fleurs sont groupées en tiges de fleurs aromatiques et fleurissent presque toute l'année. Ils présentent diverses couleurs, notamment le rouge, le jaune, l’orange et le blanc. Ce sont des plantes formidables pour attirer des agents pollinisateurs comme les papillons et d’autres types d’insectes. Cette plante permet de lutter contre les crises d’épilepsie

5-Euphorbia hirta

Le genre le plus important de la famille des Euphorbiaceae est Euphorbia avec environ 1600 espèces. Il se caractérise par la présence de latex laiteux blanc plus ou moins toxique. Les latex d'E. Ingens, d'E. Mey, d'E. Tirucalli et d'E. Triangularis sont des sources possibles de caoutchouc. Ce groupe de plantes a fait l'objet d'un examen phytochimique intense et de composés isolés, notamment: - des flavonoïdes, des triterpénoïdes, des alcanes, des acides aminés et des alcaloïdes. 

Il existe de nombreuses autres espèces d'Euphorbia utilisées dans les médecines traditionnelles. Toutes les espèces d’Euphorbia dégagent un jus laiteux lorsqu’elles sont brisées, ce qui est plus ou moins toxique et est utilisé comme ingrédient dans les poisons de flèche. E. hirta possède des propriétés antibactériennes, anthelminthiques, antiasthmatiques, sédatives, antispasmodiques, antifertiles, antifongiques, anticonvulsive et antipaludiques. Cette plante permet de lutter contre l’épilepsie.

6- Sida Cordifolia

Sida cordifolia est une plante. Les graines, les feuilles et les racines servent à fabriquer des médicaments.

Sida cordifolia contient de l’éphédrine, un stimulant semblable à l’amphétamine qui peut avoir des effets secondaires nocifs. Depuis avril 2004, la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis a interdit la vente d'éphédra, de Sida cordifolia et d'autres produits contenant de l'éphédrine.

En dépit de graves problèmes de sécurité, Sida cordifolia est utilisé pour traiter l'asthme, la tuberculose, le rhume, la grippe, les maux de tête, la congestion nasale, la toux et le sifflement respiratoire, les infections des voies urinaires, les maux de bouche et la rétention de liquide (œdème). Il est également utilisé pour les maladies cardiaques, les accidents vasculaires cérébraux, la paralysie faciale, la douleur et l'enflure des tissus (inflammation), la douleur du nerf sciatique, les affections psychiatriques telles que la schizophrénie, la douleur nerveuse,les crises d’épilepsie, l'inflammation du nerf et les articulations douloureuses (polyarthrite rhumatoïde).

Dans les combinaisons à base de plantes, Sida cordifolia est utilisé pour la perte de poids, la dysfonction érectile (ED), les problèmes de sinus, les allergies, l’asthme, la bronchite et les os faibles (ostéoporose).

En association avec le gingembre, la racine de Sida cordifolia est utilisée contre la fièvre.

En association avec le lait et le sucre, la racine de Sida cordifolia est utilisée pour l’urgence urinaire (incontinence urinaire) et les pertes vaginales (leucorrhée).

Sida cordifolia s'applique directement sur la peau contre les engourdissements, les douleurs nerveuses, les crampes musculaires, les affections cutanées, les tumeurs, les douleurs articulaires (arthrose et polyarthrite rhumatoïde), les plaies cicatrisantes, les ulcères, les piqûres de scorpion, les morsures de serpent et les huiles de massage.

7-Nerium olrander

 communément appelé oleander,  Elle est une plante hautement toxique cultivée depuis l'Antiquité.

Nerium oleander est un arbuste ornemental hautement toxique largement cultivé en Méditerranée. Il a été cultivé depuis l'Antiquité et figure dans de nombreuses peintures murales romaines à Pompéi. Alexandre le Grand dans ses campagnes militaires aurait perdu des hommes à cause de la consommation de brochettes de viande sur des brindilles hautement toxiques.

Oleander est utilisé pour traiter les affections cardiaques chez les patients qui ne tolèrent pas la digitale. En médecine traditionnelle, les feuilles ont été utilisées à diverses fins, notamment pour le traitement des maladies cardiaques, comme diurétique, antibactérien et contre les morsures de serpent. Les racines ont été utilisées à l'extérieur en médecine traditionnelle pour le traitement du cancer, des ulcères et lèpre. Elle est un anticonvulsive et permet de lutter contre les crises de l’épilepsie. Sa rose est très toxique pour les humains, les animaux domestiques, le bétail et les oiseaux en raison de la présence de glycosides cardiaques, principalement de l’oléanddrine. L'ingestion provoque des nausées, des vomissements, des arythmies cardiaques, une hypotension (hypotension artérielle) et la mort. Sa sève a été utilisée comme poison pour rat. Les feuilles montrent également une activité insecticide contre le tétranyque de la canne à sucre et la mineuse des feuilles des agrumes.

8-Tiliacora funifera

La tige sans l’écorce est utilisée comme matériau de ligature grossier, par exemple pour attacher les toitures et faire des fagots de bois de feu. En R.D. du Congo, le fruit est consommé.

Au Ghana, on boit des préparations à base de la plante pour traiter la fièvre gastrique, la hernie et les problèmes menstruels. Au Congo, le jus des feuilles entre dans la composition de préparations contre les bouffées délirantes, les crises d’épilepsie . En Afrique du Sud, l’extrait de racines mélangé avec d’autres ingrédients végétaux est pris par les femmes pour améliorer leur fertilité. Pour traiter les problèmes de visage, on fait bouillir les feuilles et on les applique sur le visage en bain de vapeur.

La partie centrale de la tige est souple et résistante comme du rotin.

Tant les extraits de feuilles que de rhizomes ont montré une activité anticancéreuse modérée (inhibition de croissance totale <10 μg/ml) contre des lignées de cellules de MCF7 (le cancer du sein), de l’UACC62 (le mélanome) et du TK10 (le cancer du rein). Cette activité repose sur la présence d’un alcaloïde, l’isotétrandrine, connu pour son activité antitumorale. Des extraits de racine et de tige ont montré une activité antiplasmodium contre Plasmodium falciparum. Les extraits contenaient les alcaloïdes bisbenzylisoquinoléiques suivants : le (+)-funiférine-2’-N-oxyde, la (+)-funighanine et la (+)-2’-norfunighanine. La toxicité de l’extrait était relativement faible.

Les racines et feuilles contiennent des alcaloïdes bisbenzylisoquinoléiques, dont la funiférine diméthiodide. Les racines contiennent également de la tiliacorine, de la funiférine, de l’isotiliarine et de la pseudotiliarine, ainsi qu’une benzylisoquinoléine quaternaire monomère, l’oblongine.

9-Piper guincense

Piper guineense est une espèce de Piper d'Afrique de l'Ouest; l'épice dérivée de ses fruits séchés est connue sous le nom de poivre Ashanti, poivre du Bénin, faux cubeb, Guinée cubeb et appelée localement chou frisé. C'est un proche parent du poivron cubique et un parent du poivron noir et du poivron long. Contrairement au cubeb, qui est gros et de forme sphérique, les grains de poivre Ashanti sont des sphéroïdes prolatés, plus petits et plus lisses que le poivre Cubeb et ont généralement une teinte rougeâtre. [1] Les tiges des baies de poivre Ashanti sont également nettement incurvées, tandis que celles du poivron cubique sont complètement droites [1]. Les termes poivre d'Afrique de l'Ouest et poivre de Guinée ont également été utilisés, mais sont ambigus et peuvent désigner des grains de Selim ou des grains de paradis.

Les plantes qui fournissent le piment Ashanti sont des vignes pouvant atteindre 20 m de long, grimpant dans des troncs d'arbres à l'aide de racines adventives. Celles-ci sont originaires des régions topiques de l'Afrique centrale et occidentale et sont semi-cultivées dans des pays tels que le Nigéria, où les feuilles, appelées uziza, sont utilisées comme aromatisants pour les ragoûts. Comme les autres membres de la famille du poivre, le poivre Ashanti contient 5 à 8% de la pipérine chimique qui leur donne leur goût piquant. Ils contiennent de grandes quantités de bêta-caryophyllène, qui est à l’étude en tant qu’agent anti-inflammatoire. Il contient également des proportions importantes (jusqu'à 10% environ) de myristicine, d'élémicine, de safrole et de dillapiol, ainsi que d'apiole (environ 1,4%).

En termes de saveur, le poivre Ashanti est très similaire au poivre cubeb, mais il est moins amer et a une saveur et un arôme plus frais, plus herbacé que le parfum plus semblable à celui du pin cubique. Bien que connu en Europe au Moyen Âge (une épice commune à Rouen et à Dieppe au XIVe siècle en France), son utilisation est largement marginalisée en Afrique de l’Ouest et en Afrique centrale.Cette plantes extraordinaire est un anticonvulsive et permet de lutter contre les crises de drépanocytose et d’épilepsie.

10- Newbouldia laevis

C’est une espèce de plantes tropicales appartenant à la famille des Bignoniaceae qui regroupe les plantes Dicotylédones. Il s'agit d'un arbuste à croissance rapide muni de feuilles persistantes. Il peut se présenter sous la forme d'un arbre pouvant atteindre 20 m de haut, ou d'un arbuste ne dépassant pas 8 m. Son tronc d'arbre peut atteindre 90 cm de diamètre. Elle est caractérisée par les feuilles de couleur vert foncé et de grandes fleurs de couleur violette.

L'arbuste est souvent utilisé pour ses vertus médicinales par les autochtones, et via sa fleur facilement identifiable, la plante est également cultivée pour marquer les limites d'un terrain ou tout simplement comme une plante ornementale5. Son écorce est particulièrement utilisée en médecine traditionnelle africaine. Parmi les vertus thérapeutiques qui lui sont attribuées, on est utilisé dans le traitement du toux, de la constipation, des maux de tête, des rhumes, des sinusites, de la diarrhée et de la dysenterie. Administrée aux enfants, elle contribue au traitement de l’épilepsie et des convulsions8. Son écorce associée permet le traitement des douleurs de la cage thoracique5. Parmi les nombreux usages qui lui sont associés sur les matériaux de construction: bois, agro-horticulture, phytochimie et pratiques occultes.

Une décoction faite à partir de feuilles de Newbouldia permet de traiter l’ophtalmie, la conjonctivite. Les feuilles sont souvent cuites dans une soupe à l'huile de palme et aux consommées par les femmes enceintes afin de faciliter l'accouchement.

Pour plus d'information ontacter nos experts, tel/whatsapp :+33644661758     +22990312738

 

 

Ajouter un commentaire